Canal+ veut passer "de cinq à dix millions d'abonnés en France"

  • A
  • A
Canal+ veut passer "de cinq à dix millions d'abonnés en France"
@ XAVIER LEOTY / AFP
Partagez sur :

Ambitieux, Maxime Saada, le directeur général du groupe Canal+, veut réussir à endiguer la vague de départ des abonnés. Mieux, il pense pouvoir les faire revenir.

Maxime Saada se veut optimiste. Ces dernières années n'ont pourtant pas été simples pour le directeur général du groupe Canal+. En plus de nombreux abonnés, la chaîne cryptée a aussi perdu de sa superbe. Son image est dégradée. Mais pour Maxime Saada, interrogé par le JDD, la mauvaise passe est terminée.

Canal+ "se redresse". "Canal + perd en effet depuis 2012, date de l'arrivée de beIN Sports sur le marché, plusieurs centaines de milliers d'abonnés par an en France métropolitaine. Et sa rentabilité n'a cessé de se dégrader. Aujourd'hui, Canal + se redresse", assure-t-il. Le directeur général fait valoir ses nouvelles offres, faisant de Canal+ la chaîne "de télévision payante la plus compétitive et attractive du marché", selon lui.

Doubler les abonnements. Cinéma, sport et fiction, c'est sur ces trois piliers que Canal+ veut se reposer pour reconquérir ses abonnés. "Nous visons, à terme, de passer de cinq à dix millions d’abonnés, en France métropolitaine", indique Maxime Saada. "À l’international, nous comptons sept millions d’abonnés dont trois en Afrique, où la croissance est importante. Nous sommes aussi présents en Pologne, où Canal + travaille également avec Orange, au Vietnam et dans les tout prochains mois, nous nous lancerons en Birmanie. Au global, même s’il reste beaucoup à faire, cela devrait se traduire par une amélioration de notre résultat d’exploitation, de 280 millions d’euros en 2016, à environ 350 millions cette année", précise-t-il.