Canal+ réclame 293 millions à BeIn Sports

  • A
  • A
Canal+ réclame 293 millions à BeIn Sports
@ MAXPPP
Partagez sur :

La chaîne cryptée attaque la chaîne qatarie pour concurrence déloyale, annonce BFM Business.

Nouvelle passe d'armes entre Canal + et beIN Sports. La chaîne cryptée, dans sa plainte pour concurrence déloyale contre sa rivale qatarie, a chiffré sa demande devant le tribunal de commerce de Nanterre : 293 millions d'euros, révèle mardi BFM Business.

Attaque frontale de Canal +. Les responsables de la Quatre estiment avoir subi un énorme préjudice avec l'arrivée dans le paysage audiovisuel de beIN Sports, chaîne sportive qui lui a chipé la majeure partie des droits télé de la Ligue 1 et qui lui aurait "coûté" 187.000 abonnements perdus, dont 102.000 résiliations et 85.000 abonnements manqués, selon les chiffres avancés par BFM Business. Pour ce "préjudice", Canal + réclame 262 millions d'euros. Les 31 millions restants doivent réparer le "préjudice d'image" que la chaîne cryptée estime avoir subi, appuyant sa demande par une étude BVA.

Réponse directe de beIN Sports. Naturellement, la chaîne qatarie n'a pas attendu pour réagir. En réponse, beIN Sports a demandé 66 millions d'euros à Canal + en guise de dommages et intérêts. Et elle aussi a sorti une étude pour motiver sa demande. Selon un sondage réalisé pour la chaîne, 52% des téléspectateurs en ont une mauvaise image, raison avancée pour ne pas s'abonner.

Pas le premier acte. Cette dernière passe d'armes entre deux acteurs majeurs de la télévision payante est loin d'être la première. En janvier, beIN Sports contestait la manière dont sa rivale avait obtenu les droits TV du Top 14. Moins d'un mois plus tôt, Canal + déplorait publiquement un "conflit d'intérêt" chez la chaîne qatarie qui possède le même propriétaire que le PSG. En octobre, on apprenait que beIN Sports draguait les clubs de Ligue 1 pour obtenir en exclusivité des images de vestiaires, pour illustrer ses temps morts, au nez et à la barbe de Canal +.

sur le même sujet, sujet,

Marine Le Pen se désabonne de Canal +, chaîne "bobo"

L1 : la vente des droits télé avancée