Ça donne quoi, Sophia Aram sur France 2 ?

  • A
  • A
Ça donne quoi, Sophia Aram sur France 2 ?
"Jusqu'ici tout va bien" a fait ses débuts sur France 2.@ Capture France 2
Partagez sur :

DEBRIEF' - L'humoriste inaugurait lundi Jusqu'ici tout va bien, un nouveau talk-show en avant-soirée. Notre verdict.

Le défi est compliqué. Sophia Aram s'est lancée lundi dans le grand bain avec la première de son émission, Jusqu'ici tout va bien, à 18h10 sur France 2. Une heure de direct sur une tranche horaire stratégique pour la chaîne, alors que la guerre des talk-shows fait rage en cette rentrée.

>>> D'abord, que faut-il retenir de cette première ? Zappette en main, Europe1.fr dresse un premier bilan :

Le décor. Pas de surprise : Morgane Prod, qui produit l'émission, a fait le choix d'un plateau aéré face au public. Un orchestre à gauche, la table des chroniqueurs à droite et une scène dégagée au centre. Une configuration de "spectacle", comme promis par la chaîne ces dernières semaines.

JITVB Sophia Aram France 2 capture

La présentatrice. Sophia Aram surgit, en se déhanchant sur Toute première fois de Jeanne Mas. Assez tendue, elle a compensé sa crispation en multipliant les interventions et les (tentatives de) vannes, quitte à transformer parfois l'émission en one-woman-show.

Le déroulé. "Toutes les cinq à dix minutes, il se passera quelque chose", avait annoncé France 2. De fait, les séquences s'enchaînent. Chroniques décalées sur l'actualité et sketchs individuels en plateau entrecoupent les défis lancés à l'invitée Carole Bouquet, invitée tour à tour à lire des informations sur un ton érotique, à faire sa promo "en deux minutes" ou à donner son avis sur les pères qui montent sur des grues. On ne quitte le plateau que pour les courtes pastilles humoristiques de François Berléand et Elie Semoun.

--------------------------------------------------------------------------------------

>>> Qu'en avons-nous pensé ? Europe1.fr débriefe l'émission :

Fourre-tout. "Je n'ai pas de concept", avait prévenu Sophia Aram dans Le Parisien. Une affirmation qui s'est vérifiée à l'écran, au point de faire sentir un cruel manque de cohérence. L'accumulation (trop) rapide des séquences donne au show un côté fourre-tout. Le manque de fluidité est criant : allers-retours incessants de la présentatrice et son invitée entre la scène et la table, manie de Sophia Aram de rappeler l'heure sans arrêt, passage d'un sujet à l'autre sans aucune transition… Le déroulé de l'émission demande encore de nombreux réglages.

Aram omniprésente. Autre reproche : l'humoriste Sophia Aram semble se croire à l'un de ses spectacles. Elle s'agite, sautille, danse, et surtout elle parle, tout le temps. Pourtant, Carole Bouquet est souvent prête à jouer le jeu, comme lorsqu'elle se lance dans une présentation du "sex toy made in France". Mais Aram est omniprésente. Une attitude qui rappelle les TV shows américains, souvent centrés sur un animateur charismatique alternant vannes pré-écrites et reparties improvisées. Mais la mayonnaise peut-elle prendre devant un public français ?

JITVB Carole Bouquet Sophia Aram France 2

Du réchauffé. Certaines séquences manquent franchement d'originalité. On pense au Petit Journal lorsque la chroniqueuse Dorothée Kristy se moque de l'interview présidentielle diffusée la veille sur TF1, à grand renfort de montages. On se rappelle la miss météo de Canal+ lorsque Charlotte Gabris joue la niaise pour présenter un "éphéméride". Et on n'évite pas le zapping facile lorsqu'une autre comédienne inconnue, Jenny-Anne Walker, commente des vidéos YouTube de défilés de mode ratés.

Ce qu'on garde. Tout n'est cependant pas à jeter. Plusieurs bons moments ont émaillé l'émission. Chacun pensera ce qu'il veut des blagues de François Berléand et Elie Semoun, fidèles à eux-mêmes. Charlotte Gabris est assez drôle malgré le côté "déjà vu" de son sketch. La séquence "Deux minutes promo" est innovante. Mais paradoxalement, c'est surtout l'invitée Carole Bouquet, la plus âgée sur le plateau, qui a insufflé de la fraîcheur à cette première, en se prêtant de bonne grâce à (presque) tout ce qu'on lui demandait. Ce qui fait espérer que d'autres "bons clients" seront invités dans les numéros suivants…

--------------------------------------------------------------------------------------

JITVB Sophia Aram France 2 capture

>>> Le bilan :

"Restez comme vous êtes", a lancé Aram aux téléspectateurs au moment de rendre l'antenne. On ne donnera pas le même conseil à son émission, dont la marge de progression est considérable. Mais deux prises de risque méritent tout de même un coup de chapeau. La première, c'est d'avoir effectivement proposé une émission "sans concept", dont la globalité ne ressemble à rien de ce qui existe sur le PAF. La deuxième, c'est de l'avoir fait en direct, dès la première fois. Quitte à essuyer de nombreux plâtres.