C8 : plongée dans les coulisses de la primaire de la droite et du centre

  • A
  • A
C8 : plongée dans les coulisses de la primaire de la droite et du centre
"Ce sera quand même, d'abord, une primaire à droite", analyse François Fillon, douze mois avant le premier tour.@ Capture d'écran C8
Partagez sur :

"Instincts primaires", de Thomas Legrand, réalisé par Bruno Joucla et Elise Baudouin, retrace le déroulement de l'élection, depuis le mode de désignation jusqu'au résultat final.

Pendant plus d'un an, ils sont suivi les tractations, les manœuvres, les tendances. Thomas Legrand, Bruno Joucla et Elise Baudouin proposent sur C8 mercredi soir le documentaire Instincts primaires : coulisses d'une élection, qui s'intéresse à la primaire de la droite et du centre. L'élection, qui s'est achevée dimanche, a désigné François Fillon comme le candidat de la droite pour la future élection présidentielle.

La face cachée de la primaire. De la primaire de la droite et du centre, nous connaissons le vainqueur et les vaincus, les règles de l'élection, aussi. Ce que l'on sait moins, c'est comment les candidats et leurs soutiens ont vécu l'événement. Depuis l'annonce de la tenue de cette élection jusqu'à la victoire de François Fillon, les caméras d'Instincts primaires n'ont pas lâché les ténors des Républicains qui s'agitaient en coulisses pour faire gagner leur champion. Et forcément, maintenant que le résultat est connu, ce bilan face cachée est d'autant plus intéressant à regarder.

L'analyse de Fillon. Ainsi, au fil des séquences, on découvre l'assurance de certains candidats et de leurs entourages, quand d'autres jouent la mesure. Bien avant l'élection, François Fillon livre ainsi une analyse qui résonne forcément avec beaucoup de force aujourd'hui, quelques jours après sa victoire. "La question qui est posée est de savoir si Alain Juppé ne se trompe pas d'élection ? (...) S'il n'est pas déjà en train de tenir le discours du premier tour de l'élection présidentielle, avant de passer l'épreuve de la primaire. Ce sera quand même, d'abord, une primaire à droite", analyse-t-il, douze mois avant le premier tour.

À qui profite la participation ? Autre séquence intéressante, celle qui décrit la bataille pour le nombre de bureaux de votes. Les proches de Juppé estiment que plus le nombre d'électeurs sera important, plus leur candidat aura des chances de gagner. Inversement pour Nicolas Sarkozy, dont les proches pressentent qu'un petit nombre de votants avantagera l'ancien président de la République. Finalement, les deux camps ont eu tort.


INSTINCTS PRIMAIRES, mercredi 30 novembre à 21h...par C8TV

>> Instincts primaires : coulisses d'une élection, mercredi soir sur C8 à 21h