BuzzFeed veut licencier les 14 journalistes de sa rédaction en France

  • A
  • A
BuzzFeed veut licencier les 14 journalistes de sa rédaction en France
Scott Lamb a annoncé jeudi vouloir cesser l'activité de la rédaction lancée en 2013 à Paris et où travaillent 14 journalistes. @ Capture d'écran du 7 juin 2018.
Partagez sur :

Le dirigeant du site américain Scott Lamb a annoncé jeudi vouloir cesser l'activité de la rédaction lancée en 2013 à Paris et où travaillent 14 journalistes. 

"Une décision brutale et complètement inattendue". Le coup est rude pour le rédacteur en chef de BuzzFeed France Stéphane Jourdain qui a fait part de sa tristesse sur Twitter. Jeudi, le patron du site américain Scott Lamb a annoncé vouloir stopper l'activité du média en France et licencier les 14 employés du bureau parisien, selon une information du Monde



"Un responsable américain nous a parlé de 'la transformation de BuzzFeed' avec un ton qui n'annonce pas de bonnes nouvelles", a confié à franceinfo un journaliste de BuzzFeed. "On a appris un peu plus tard par d'autres biais que cette transformation, c'était tout simplement la fin de BuzzFeed France". 

Konbini, Brut, Topito et les autres. La version française du média américain avait été lancée en 2013, reposant sur un modèle dépendant des revenus publicitaires. Au milieu des blagues potaches et des quizz, BuzzFeed avait réalisé de longues enquêtes, notamment sur le Front national ou sur l'affaire du financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy. Le Monde explique que l'exécutif américain justifie sa décision par la "faiblesse des revenus générés et la concurrence présente en France avec des sites comme Konbini, Brut, MinuteBuzz et Topito". Fin 2017, BuzzFeed avait déjà licencié 100 personnes aux États-Unis et 20 autres au Royaume-Uni. 

Stupeur et tristesse sur les réseaux sociaux. Le rédacteur en chef du site, Stéphane Jourdain, regrette cette décision.  "On a fait un super boulot pendant la présidentielle de 2017", a déclaré le journaliste à l'AFP. "On a très bien couvert l'après-Weinstein. On venait de lancer notre verticale féministe. C'est pour ça qu'aujourd'hui toutes les équipes sont extrêmement déçues". Sur les réseaux sociaux, l'annonce de l'arrêt de BuzzFeed France a surpris de nombreuses personnes, aux premiers rangs desquels des journalistes. La plupart d'entre eux ont rendu hommage au travail de leurs collègues. 






BuzzFeed, victime du nouveau fil Facebook ?

BuzzFeed France pourrait être l'une des premières victimes des modifications du fil d'actualité de Facebook, plus centré sur les proches des utilisateurs et moins sur les articles partagés par des médias. Plusieurs médias américains avaient annoncé, mi-novembre 2017, que BuzzFeed aurait renoncé à s'introduire en Bourse à court terme, même si le groupe n'a jamais confirmé son intention d'être coté. Selon ces mêmes médias, l'incapacité du site à atteindre ses objectifs ambitieux en matière de croissance du chiffre d'affaires aurait échaudé les investisseurs.