Bref, c'était ça

  • A
  • A
Bref, c'était ça
@ MAX PPP
Partagez sur :

Ca y est, les deux derniers épisodes de la série culte sont diffusés jeudi soir sur Canal +.

Les trois millions de fans de Bref vont faire la tête jeudi soir. Car, ça y est, c'est fini, Canal Plus diffuse les deux derniers épisodes de sa série culte, lors d'une soirée spéciale. 

Bref, qui raconte les déboires d'un mec de 30 ans comme les autres, a fait un carton cette année. Devenant même le deuxième nouveau programme le plus suivi sur Facebook à l’échelle mondiale cette année, nous apprend Télérama. Pour Europe1.fr, s'il ne fallait en retenir que cinq sur les 82 épisodes de Bref, ce serait ceux-là :

Bref, j'ai dragué cette fille. Cet épisode, le premier de la série, plante le décor. Le spectateur découvre le protagoniste de l'histoire, interprété par Kyan Khojandi. Sa voix off ponctue de façon désopilante ses péripéties lors d'une soirée. On assiste à la rencontre entre le protagoniste et Sarah - qui deviendra par la suite la petite amie du héros.

Bref, je remets tout à demain. Cet épisode colle bien au quotidien de n'importe quel jeune. Il montre Kyan Khojandi en jeune trentenaire qui remet tout au lendemain : règlement des factures de téléphones, rendez-vous importants, travaux. Demain est incarné par un des acteurs de la série qui, lorsque le héros lui remet quelque chose à faire, le transmet… à jamais. Le concept a été repris dans un autre épisode pour illustrer la solitude d'une personne âgée.

Bref, j'ai un plan cul régulier. Parce que la vie d'un trentenaire est aussi ponctuée d'histoire d'amour plus ou moins sérieuses, plusieurs épisodes de la série sont consacrés au personnage de Marla, le plan cul régulier de l'acteur principal. La séquence qui présente la relation entre Marla et le héros a été déclinée en deux épisodes, l'un présentant le point de vue du héros, l'autre qui montre celui de la jeune femme, interprétée par Bérengère Krief, humoriste au Connasse Comedy Club.

Bref, j'ai passé un entretien d'embauche. La série raconte également les difficultés de l'acteur principal à trouver un travail. L'épisode de l'entretien d'embauche a laissé de nombreuses répliques cultes. "Le directeur m'a appelé, j'ai regardé sa cravate, et je me suis demandé si un jour il était vraiment entré dans une boutique et qu'il avait dit : 'bonjour madame, j'voudrais une cravate dingo parce que je suis un vrai déglingo". Le moment où le recruteur interroge l'acteur sur son niveau d'anglais est également mémorable. "'Do you speak english ?' J'ai dit : 'Yes'. 'Where are you from ?' J'ai répondu : 'Yes'. La voix off de Kyan Khajandi ponctue de cette manière tout l'entretien. "Il m'a dit : 'on vous rappellera. J'ai compris : 'va te faire enculer'", décrit-il.

Bref, j'ai grandi dans les années 90. Cet épisode est l'un des plus partagés sur Facebook, avec 430.731 recommandations ! La séquence résume bien l'ambition de cette série générationnelle à laquelle tout le monde peut s'identifier. Dans cet épisode, l'acteur principal se remémore l'époque de "l'Internet payé à la minute", "des lecteurs cassettes audios rembobinées avec un stylo", "des bananes trois poches", "des cartes paninis", "des game boy" et surtout "d'Hélène et les garçons" que les acteurs s'amusent à parodier. Dans la même idée, les auteurs de la série ont réalisé un "Bref, j'ai eu 30 ans" qui a fait les délices de la génération Y.