beIN Sport poursuit ses emplettes

  • A
  • A
beIN Sport poursuit ses emplettes
beIN Sport a acquis les droits de l'Euroligue de basket pour quatre ans.@ Reuters
Partagez sur :

La chaîne du groupe Al-Jazira a acquis les droits de l'Euroligue de basket. Et s'intéresse au Top 14, diffusé par Canal+.

J'achète ! Une nouvelle compétition sportive tombe dans l'escarcelle de beIN Sport. La chaîne payante lancée en juin 2012 par le groupe Al-Jazira a annoncé lundi avoir acquis en exclusivité et pour une durée de quatre ans les droits de retransmission de l'Euroligue de basket, la compétition disputée par les meilleurs clubs européens. L'enjeu est d'autant plus important que cette saison, deux équipes françaises, Nanterre et Strasbourg, y participeront.

Canal+ à nouveau perdant. L'an dernier, les matchs de l'Euroligue étaient diffusés par le groupe Canal+. Une fois encore, beIN Sport chipe donc des droits TV à son concurrent direct. Depuis son arrivée en France, la chaîne qatarie a déjà mis la main sur une partie des rencontres de la Ligue 1 de football, de la Ligue des champions et de la Ligue Europa, qui étaient auparavant le pré carré de Canal+. beIN Sport a également raflé, devant la chaîne cryptée, l'intégralité de la Liga espagnole et de la NBA.

02/10/2013 Top 14 rugby Toulon Castres Reuters 930x620

© Reuters

beIN Sport lorgne le Top 14. Le prochain bras de fer devrait porter sur le Top 14. La Ligue nationale de rugby (LNR) a en effet entamé une consultation pour remettre en jeu les droits télévisuels du championnat de France, détenus par Canal+ depuis 1995. La Ligue veut profiter de l'arrivée de beIN Sport pour obtenir plus que les 32 millions d'euros que verse Canal+ chaque année. Selon Le Figaro, beIN Sport, pour l'instant peu présente sur le rugby, estime qu'elle pourrait engranger 500.000 abonnements supplémentaires en s'offrant l'exclusivité du Top 14.

De l'art de la surenchère. La perte du championnat de rugby serait un nouveau coup dur pour Canal+, déjà obligée de casser sa tirelire pour riposter face au nouveau venu. En janvier dernier, la chaîne cryptée avait payé le prix fort pour conserver les droits du championnat anglais de football : 60 millions d'euros par saison sur trois ans, selon Challenges. Et en février, Canal+ avait déboursé une trentaine de millions d'euros par an pour s'offrir la Formule 1, auparavant diffusée par TF1.