Audiovisuel public : France 4 ne sera plus diffusée sur la TNT, réflexion autour de France Ô

  • A
  • A
Audiovisuel public : France 4 ne sera plus diffusée sur la TNT, réflexion autour de France Ô
L'exécutif engage la réforme de l'audiovisuel public.@ LUDOVIC MARIN / AFP
Partagez sur :

Dans le cadre de la réforme à venir de l'audiovisuel public, la ministre de la Culture Françoise Nyssen souhaite que France 4 sorte de la TNT pour se recentrer sur le numérique.

France Télévisions devra libérer "au moins le canal hertzien" de sa chaîne jeunesse France 4, afin de recentrer sur le numérique son offre dédiée au jeune public, annonce lundi la ministre de la Culture Françoise Nyssen dans un discours sur l'avenir de l'audiovisuel public qu'elle doit prononcer lundi matin, transmis à l'AFP.

France 3 et Radio France devront s'allier. Quant à France Ô, "il faudra interroger nos concitoyens d'outre-mer et leurs élus pour déterminer si l'avenir est au maintien de France Ô sur le canal hertzien ou au contraire au renforcement des offres numériques des Outre-Mer Premières", ajoute la ministre.

France 3, qui diffuse actuellement deux heures de décrochages régionaux par jour, devra de son côté se recentrer sur la proximité et "tripler" ses programmes régionaux, et combiner ses forces avec les radios locales de Radio France. "Aujourd'hui, France 3, ce n'est que deux heures de décrochage régional par jour. L'identité de France 3 sera donc recentrée sur cette mission fondamentale qu'est la proximité. Je souhaite que l'on multiplie par trois les heures de programmes régionaux", précise la ministre. "Notre service public audiovisuel doit donner davantage la parole aux territoires. France 3 et France Bleu sont déjà au cœur de cet enjeu, elles doivent l'être encore davantage demain et en combinant leurs forces respectives", indique-t-elle.

D'abord revoir l'offre. Par ailleurs, le calendrier législatif de la réforme de l'audiovisuel public a été repoussé à "courant 2019" avec des lois sur "la réforme de la gouvernance" et "le financement" qui passera par une révision de la redevance, annonce Françoise Nyssen. "Nous nous sommes concentrés sur la transformation de l'offre parce que c'est ce qui concerne le public aujourd'hui", explique la ministre de la Culture dans un discours qu'elle doit prononcer lundi matin, transmis à l'AFP.