Arrêter le JT, Laurent Delahousse y a "pensé"

  • A
  • A
Arrêter le JT, Laurent Delahousse y a "pensé"
Laurent Delahousse se sent "très libre" sur France 2.
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le journaliste de France 2 estime être "assez libre" sur le service public, mais aimerait encore concrétiser d'autres projets.

Laurent Delahousse est "plutôt content". Invité mardi du Grand Direct des médias sur Europe 1 mardi, le présentateur des JT du week-end sur France 2 a affiché sa satisfaction quant à la forme de ses émissions, mais aussi rappelé qu'il réfléchissait à d'autres projets pour le service public, notamment celui d'une grande tranche d'information le dimanche soir.

"Il faut du temps pour installer les choses". "Le journal se passe bien, 13h15 va bien, Un jour, un destin va bien, donc oui je suis plutôt content", assure celui qui a coréalisé un documentaire sur L'encombrant Monsieur Pétain, diffusé mardi à 20h45 sur France 2. "Je suis assez libre", estime également Laurent Delahousse, qui se félicite d'avoir du temps pour réaliser ses projets sur France Télévisions. "Il faut du temps pour installer les choses, c'est pour cela que je n'ai jamais voulu être un mercenaire de la télévision, dans le sens de passer d'une chaîne à une autre", explique-t-il.

>> Regardez l'intégralité de l'interview de Laurent Delahousse :



Des projets de fictions. Laurent Delahousse compte bien poursuivre dans cette voie et a plusieurs projets en tête. "Aujourd'hui, je travaille sur le scénario de fiction, parce je pense que ça me permet aussi d'avoir une perspective, de ne pas être enfermé dans quelque chose", glisse-t-il. Pour lui, "c'est la possibilité de préparer un peu l'avenir, de se dire qu'on n'est pas extrêmement et toujours lié au journal".

Le JT, "passionnant" mais "contraignant". Car Laurent Delahousse l'admet volontiers, il a envisagé d'arrêter le JT. "J'y ai pensé à plusieurs reprises, d'abord parce que c'est extrêmement contraignant", reconnaît-il, "mais c'est passionnant". Celui qui en est à sa sixième année de présentation des éditions du week-end pense cependant que le format du JT doit évoluer. "Je pense qu'il y a un mode de consommation du journal qui est de 20 minutes", analyse-t-il. "Aujourd'hui, la capacité des gens à suivre le journal et à s'intéresser à l'actualité, c'est 20 minutes. Au-delà, je pense qu'il faut proposer autre chose". Une évolution qu'il a appliquée à ses éditions de 13 heures, en installant les magazines 13h15, le samedi et 13h15, le dimanche.

10/12/2013 Un jour un destin Delahousse FTV 930x620

© FTV

Une tranche d'info le dimanche soir. Mais Laurent Delahousse veut aller plus loin. Depuis plusieurs années, il aimerait lancer sur France 2 une grande tranche d'information le dimanche soir, à partir de 19 heures. "Moi j'y crois toujours !", martèle-t-il. "Je pense toujours qu'à 19 heures le dimanche soir, face à M6 et TF1, on pourrait avoir un programme d'accueil, de news magazine, qui nous emmènerait jusqu'à 20h40. Je pense que ce serait une tranche d'information très forte". Problème : ce type de programme entrerait en concurrence frontale avec le 19/20 de la chaîne amie, France 3, d'où le refus de la direction des programmes de France 2. "Je le comprends tout à fait", admet d'ailleurs Laurent Delahousse.

"La technique des petites graines". "Moi, je suis là pour proposer des choses, je le fais depuis huit ans sur France Télévisions", poursuit le journaliste, qui insiste sur sa manière progressive de procéder. Il prend une image : "j'appelle ça la technique des petites graines : on sème des graines et puis on les récolte. Parfois la récolte n'est pas très bonne, parfois elle est bonne. J'ai plutôt la sensation que depuis quelques années, elle est bonne". Même si le semeur Delahousse semble en attendre encore plus.