Après le clash "Placé", Canal+ se justifie

  • A
  • A
Après le clash "Placé", Canal+ se justifie
Jean-Vincent Placé.@ Capture Canal+
Partagez sur :

TÉLÉ - L'émission Le Supplément a diffusé des propos tenus hors antenne, alors que le sénateur EELV s'apprêtait à quitter le plateau.

Un clash qui ne passe pas. Jean-Vincent Placé contre Canal+, la suite. Invité dimanche de l'émission Le Supplément, le chef de file des sénateurs Verts, très énervé par une affaire de PV impayés évoquée dans un reportage sur lui, a voulu quitter le plateau à la coupure publicitaire, lors de l'enregistrement qui a eu lieu vendredi. "Je trouve ça honteux, je me tire d'ailleurs, vous me faites chier", a-t-il lancé. Des propos normalement tenus hors antenne, mais que Canal+ a choisi de diffuser.

>> VIDÉO - Regardez Jean-Vincent Placé quitter le plateau du Supplément

Cela n'a pas manqué de raviver la colère de Jean-Vincent Placé. Sur Twitter, l'homme politique s'est dit "écœuré" par Le Supplément, "monté à charge avec des fausses interventions et passant des extraits hors antenne", a-t-il dénoncé.



Pour Canal+, ce n'était pas "une conversation privée". Interrogé lundi dans le Grand Direct des médias sur Europe 1, Maxime Saada, directeur général adjoint du groupe Canal+, a justifié la diffusion des propos tenus par Jean-Vincent Placé alors que la présentatrice Maïtena Biraben avait déjà lancé la coupure publicitaire. "Il ne s'agissait absolument pas d'une conversation privée entre un journaliste et un homme politique. On était sur un plateau avec 200 personnes", a-t-il fait valoir.

"Ça aurait été complètement incompréhensible." Maxime Saada a aussi indiqué qu'une explication qui a duré "25 minutes" a été filmée dans les loges, mais qu'elle n'a pas été diffusée. "On a montré uniquement la partie en plateau pour que les téléspectateurs comprennent pourquoi on a un plan où Jean-Vincent Placé est manifestement énervé, et un plan où on revient après la pub et il est tout sourire sur le plateau. Si on n'avait pas diffusé cette séquence, ça aurait été complètement incompréhensible pour le téléspectateur", a-t-il assuré.

Quant au reportage lui-même, selon lequel Jean-Vincent Placé n'aurait pas réglé toutes ses amendes impayées, Maxime Saada le défend bec et ongles : "On a énoncé des faits qui étaient indiqués par Michèle Sabban, vice-présidente du conseil régional d'Ile-de-France", a-t-il expliqué. "Je pense que c'est du simple travail de journaliste. Après, le journalisme peut parfois heurter les sensibilités".

sujet

VIDÉO - Jean-Vincent Placé sur Canal+ : "je me tire"

L'AFFAIRE - PV : Jean-Vincent Placé fait amende honorable