Affaire Gareth Thomas : le CSA saisi par SOS homophobie

  • A
  • A
Affaire Gareth Thomas : le CSA saisi par SOS homophobie
Thierry Demaizière, journaliste à "Sept à huit" @ afp
Partagez sur :

L'association SOS homophobie a saisi mardi le Conseil supérieur de l'audiovisuel après la question polémique d'un journaliste de "Sept à huit" à Gareth Thomas, l'ex-capitaine de l'équipe de rugby du Pays de Galles. 

L'affaire avait suscité une vive polémique sur les réseaux sociaux. Dimanche, Thierry Demaizière, journaliste à l'émission de "Sept à huit" sur TF1 posait une question, qualifiée d'homophobe par les internautes, à l'ancien capitaine de l'équipe de rugby du Pays de Galles, Gareth Thomas. En réaction, l'association SOS homophobie a annoncé mardi qu'elle saisissait le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). 

La polémique. A Gareth Thomas, qui faisait son coming-out il y a six ans, Thierry Demaizière demandait "le rugby est un sport de contact. Il y a les vestiaires. Il y a les douches... Comment vous vous débrouilliez avec vos pulsions homosexuelles et ce rapport très intime que vous aviez avec vos joueurs ?"

Les excuses de Thierry Demaizière. "On n'est pas là pour blesser, et si ce mot a pu blesser quelques oreilles, je le regrette", s'était excusé le lendemain Thierry Demaizière.

"Des clichés qui alimentent l'homophobie". Des excuses visiblement insuffisantes pour SOS homophobie qui affirme sur son site internet : "ces propos reposent sur les clichés qui donnent naissance et alimentent l'homophobie et la transphobie. (...) Il est particulièrement regrettable que la principale chaîne de télévision française permette la diffusion de tels propos".