Accusé d'avoir piégé un hôtelier, Philippe Etchebest répond

  • A
  • A
Accusé d'avoir piégé un hôtelier, Philippe Etchebest répond
Philippe Etchebest présente "Cauchemar à l'hôtel" sur M6.
Partagez sur :

<CUSTOM NAME="HIGHLIGHT">EXCLU E1</CUSTOM> - Le chef, qui présente Cauchemar à l'hôtel, rejette les allégations d'un gérant qui assure que "tout a été scénarisé" dans l'émission de M6.

M6 lance mercredi soir Cauchemar à l'hôtel, une déclinaison de l'émission Cauchemar en cuisine, dans laquelle le chef Philippe Etchebest prodigue ses conseils au personnel d'un établissement en difficulté. Et un vent de polémique souffle déjà sur le premier numéro. Le patron de l'hôtel dans lequel a eu lieu le tournage estime avoir été piégé par l'émission. Une accusation que rejette Philippe Etchebest, qui a réagi pour la première fois à cette accusation, en exclusivité sur Europe 1.

"Je regrette ce tournage". Dans Le Dauphiné libéré, Pierre Pirat, patron de l'hôtel-restaurant Le Manoir à Aix-les-Bains, en Savoie, ne cache pas son inquiétude. "Même si je reste optimiste, j’ai des craintes sur l’image qui va être donnée de mon hôtel", explique-t-il. L'hôtelier, âgé de 71 ans, raconte comment il s'est laissé convaincre d'accepter le tournage : "La production m’a expliqué que c’était une nouvelle émission de coaching, sur le modèle de Cauchemar en cuisine, qui pouvait me permettre de régler certains de mes problèmes, de mettre en valeur le côté patrimonial de mon établissement et de profiter d’une belle exposition médiatique".

Mais Pierre Pirat a vite déchanté. Lors du tournage, en mars dernier, "l’équipe a filmé uniquement les aspects négatifs, en prenant soin de ne pas évoquer les points forts de mon établissement", accuse-t-il. "Tout a été scénarisé, je me suis fait piéger ! Aujourd’hui, je regrette ce tournage", ajoute le gérant.

Etchebest "agressif" et "grotesque". Pierre Pirat concentre particulièrement son amertume sur le présentateur, Philippe Etchebest. "Il a fait son cinéma pendant dix jours, avec un comportement souvent agressif et parfois même grotesque", assène-t-il. "Nous avons été traumatisés par ce tournage et toute cette pression autour de nous. J’ai même failli arrêter le tournage dès le deuxième jour. Le chef n’en a rien à cirer de nous aider."

"C'est vrai que c'était dur". Invité mercredi du Grand Direct des médias sur Europe 1, Philippe Etchebest a rejeté ces accusations. "Je ne fais pas de cinéma du tout", s'est-il défendu. "C'est vrai que c'était dur, il y a eu beaucoup de confrontations avec M. Pirat", a reconnu le chef, mais selon lui, l'hôtelier "n'a pas été piégé du tout". "J'ai effectivement mis l'accent sur les choses qui n'allaient pas, puisque si j'étais là, c'est parce qu'il avait un problème de tenue de l'établissement", a-t-il ajouté.



Pour Philippe Etchebest, le personnel de l'hôtel de Pierre Pirat ne partage certainement pas l'avis de son patron. "Je ne suis pas certain que son équipe ait réagi comme lui, parce qu'il avait une équipe extraordinaire", estime-t-il. "Je donne des conseils, j'essaie de former des gens, j'essaie de les aider. S'ils ne veulent pas entendre ce que je leur dis, qu'est-ce que vous voulez que je fasse…"

Echanges musclés. Cette polémique ne devrait pas déplaire à M6, puisqu'elle promet des échanges musclés dans l'émission diffusée mercredi à 20h50. Les téléspectateurs pourront alors se faire leur propre idée sur l'affrontement Etchebest-Pirat.