A France Télévisions, une rentrée bousculée

  • A
  • A
A France Télévisions, une rentrée bousculée
@ MARTIN BUREAU / AFP
Partagez sur :

MEDIAS - Programmes supprimés, nouveaux présentateurs, repositionnement : le groupe public présentera un nouveau visage à la rentrée.

Cette fois-ci, ce sera sa vision de la télévision publique. Arrivée à la fin de l’été dernier à la tête du groupe France Télévisions, Delphine Ernotte n’avait pas eu le temps d’imprimer sa marque sur la grille de rentrée 2015. Un an plus tard, la présidente de la télévision publique a eu le temps de se pencher sur la question et cela va se voir : la grille de France 2 et consoeurs va nettement évoluer à la rentrée. De nombreuses émissions vont disparaître, d’autres tenteront de se faire une place, certains animateurs sont promus et d'autres déchus.

CES EMISSIONS QUI DISPARAISSENT

Sur France 2, le principal changement concerne le jeudi soir et le dimanche après-midi : Envoyé Spécial va disparaître au profit d’un nouveau format consacré à l’actualité et au reportage. "La direction de l'information a estimé qu'il fallait passer à un autre cycle", ont expliqué, sans amertume, les deux présentatrices  Guilaine Chenu et Françoise Joly. "Au bout de seize ans, que l'on passe la main, ce n'est pas illégitime", ont-elles précisé sur Europe 1. Quant à l'inoxydable Michel Drucker, il perd Vivement dimanche et ne conserve que Vivement dimanche prochain en fin d'après-midi. D’autres programmes vont également disparaître en semaine : Comment ça va bien ?, Dans la peau d’un chef et Toute une histoire.

Sur France 3, 30 Millions d’amis va s’arrêter cet été et une institution va réduire la voilure : Thalassa ne sera plus diffusé toutes les semaines mais une seule fois par mois. Le programme consacré à l’Histoire, L’heure H s’arrête également cet été. 

C’est probablement sur France 4 que les téléspectateurs – surtout les jeunes - vont perdre leurs repères puisque trois émissions phares de la chaîne s’arrêtent : On n’est plus des pigeons, Grand Central et Notre JT.

Enfin, France 5  arrête la diffusion de Medias le mag et de On n’est pas que des cobayes, tandis que l’émission C Politique sera remplacée par un nouveau rendez-vous consacré à la politique.

18.04.France Televisions chaine logo.LIONEL BONAVENTURE  AFP.1280.640


DE NOMBREUSES NOUVEAUTÉS A VENIR

Première chaîne du groupe publique, France 2 est probablement celle qui va connaitre le plus de changements. En semaine, Frédéric Lopez présentera une émission de témoignage après le déjeuner, en lieu et place de Sophie Davant, tandis que le caustique Thomas Thouroule, venu du groupe Canal + , aura la mission de rajeunir l’audimat en fin d’après-midi.

En outre, une nouvelle émission culturelle, Stupéfiant, trouvera sa place une fois par semaine en deuxième partie de soirée. Enfin, si le jeudi soir reste consacré à l’actualité et aux reportages, le format des émissions évolue sensiblement : Elise Lucet devrait présenterLes Jeudis de l’info à la place d’Envoyé Spécial et de Complément d’enquête.

Parmi les autres nouveautés notables, Laurent Ruquier devrait présenter un jeu consacré au cinéma chaque semaine en première partie de soirée et bénéficier le dimanche d’une rediffusion de son émission On n’est pas couché. Laurent Delahousse devrait également prendre aussi du galon, avec la présentation de soirées documentaire-débat.

De son côté, France 3 prévoit des ajustements à la marge. Christophe Hondelatte planche sur une émission consacrée aux grands procès d’assises, tandis que Julie Andrieu présentera le samedi une émission culinaire avec le chef Thierry Marx. Enfin, Dave sera aux manettes d’une émission culturelle grand public programmée le dimanche en début d’après-midi. De manière moins régulière, on retrouvera Jamy Gourmand (ex-C’est pas sorcier) à la tête d’une émission de vulgarisation scientifique certains vendredi, tandis qu’André Manoukian proposera une version enrichie de son émission L’Histoire secrète des chansons.

Si France 4 a décidé de mettre fin à ses programmes destinés aux jeunes adultes, on ignore encore les contours de sa grille de rentrée : la chaîne veut du ludique et de la bonne humeur et risque de perdre une identité déjà difficile à cerner. Ce qui est certain, ce que France 4 va miser sur les séries.

En revanche, la situation est plus claire sur France 5 : le positionnement de la chaîne ne change pas et reste axée sur le savoir. Le principal changement concernera le format des documentaires diffusés : en soirée, ils seront plus longs pour atteindre 90 minutes. Le rythme de la semaine en soirée est également connu : cinéma le lundi, documentaire le mardi, sciences le mercredi, culture le jeudi, maison/art de vivre le vendredi et consommation le dimanche. En outre, l’émission Les Maternelles est maintenue mais devrait voir son contenu et sa présentation évoluer.

Reste une dernière inconnue, de taille : la future chaîne d’actualité en continu que France Télévisions compte lancer le 1er septembre.