20 Minutes publie une édition spéciale pour donner la parole "aux 404"

  • A
  • A
20 Minutes publie une édition spéciale pour donner la parole "aux 404"
L'édition spéciale de 20 Minutes publiée mardi.@ 20 Minutes
Partagez sur :

PRESSE - La quotidien gratuit 20 Minutes publie aujourd'hui un numéro exceptionnel qui donne la parole aux jeunes et à ceux que l'on entend pas habituellement.

Génération 404, du nom de l'erreur web, c'est le nom de l'édition spéciale publiée mardi 24 novembre par le quotidien gratuit 20 Minutes. Une édition qui veut "laisser la parole aux 404" comme l'écrivent les deux journalistes qui ont pensé et imaginé cette édition en première page du journal. Laure Beaudonnet et Romain Lescurieux ont en effet travaillé pendant un peu plus d'un mois à ce numéro qui donne la parole à ceux qui ne l'ont pas d'habitude.

Couper la parole aux politiques, experts... L'idée de cette édition est venue du rédacteur en chef, Laurent Bainier, explique à Europe1.fr Romain Lescurieux qui a travaillé sur cette édition. "L'objectif était de revenir à cette culture jeune que l'on a un peu perdu au fil des années" poursuit-t-il avant d'expliquer : "avec Laure on a (donc) décidé de couper la parole aux gens que l'on entend beaucoup dans les médias et sur les plateaux de télévisions pour la rendre aux personnes que nous pouvons croiser tous les jours".

Pas de politique, ni d'économie. Exit les rubriques traditionnelles ! Ne cherchez pas dans ce numéro les pages politique, économie, société, high-tech ou même le programme télé. Tout ici est pensé pour laisser la parole aux jeunes et coller à leurs habitudes. Le programme télé est par exemple remplacé par une rubrique "Soirée canapé" proposant une sélection de vidéos piochées sur YouTube, Dailymotion ou encore Vimeo, "on trouvait que ça avait plus de sens" présentent les deux journalistes.

Le format d'un journal pour les jeunes ? Est-ce que ce 20 Minutes serait le modèle idéal du journal pour les jeunes ? Difficile à dire, mais une chose est sûre on peut imaginer un journalisme "un peu différent" de ce que l'on fait d'habitude. Laure Beaudonnet poursuit " je ne dis pas que nous avons la bonne parole, mais on a un peu fait du web en papier".

Des réactions très positives. Aussi bien durant la préparation de ce numéro, que depuis sa sortie, mardi, les réactions sont positives face à cette initiative. Pour le préparer les deux journalistes ont passé beaucoup de temps dehors, dans les cafés ou place de la République : "on s'est posé à un arrêt de bus à République et on allait voir les gens sans distinctions d'âge. On leur expliquait le principe du numéro et on leur demandait s'ils avaient quelque chose à dire, un message à faire passer" explique Romain Lescurieux avant de poursuivre "on a eu un très bon accueil, les gens étaient surpris, ils nous expliquaient "ça fait plaisir de voir des journalistes dans la rue"".

Une suite pour bientôt ? "L'envie n'est pas que ça reste une simple tentative" annonce Laurent Bainier avant de continuer "sous quelle forme et à quelle périodicité on ne sait pas encore, l'idée n'est pas de nous détourner de notre mission première qui est de faire l'information certifiée rapidement, mais on a toujours des opportunités comme le mardi où on ne publie normalement plus en version papier". "Dans tous les cas c'est le début de quelque chose de plus important qu'un simple numéro de 24 pages" conclut-t-il.

Vous pouvez lire ce numéro Génération 404 de 20 Minutes en PDF ici.