Traçabilité des ingrédients : "On attend toujours que l'Europe bouge"

SAISON 2013 - 2014
  • A
  • A
Partagez sur :

L'Europe va faire paraître un rapport sur la faisabilité de donner l'origine des ingrédients. L'Europe doit se bouger, la France ne peut pas le faire seule."

Isabelle Saporta, journaliste spécialiste des questions de consommation et d’agro-industrie

Ses principales déclarations :

"Y'a t-il encore du cheval dans les lasagnes ? La fraude a toujours existé, elle existera toujours. Mais il y a eu de gros efforts : Benoit Hamon a soutenu un amendement sur l'origine des ingrédients, mais on attend toujours que l'Europe bouge. Elle va le faire la semaine prochaine. Tony Borg, commissaire européen en charge de la santé, va faire paraître un rapport sur la faisabilité - les lobbys sont à l'action - de donner l'origine des ingrédients. L'Europe doit se bouger, la France ne peut pas le faire seule."

"Oui, ça a été un choc pour l'industrie agro-alimentaire. La crise économique est amplifiée par la crise de défiance, la moitié des Français dit ne pas avoir confiance. Des parts de marché ont été perdues. Ils sont dans une très mauvaise passe."

"On a désappris à cuisiner à petit prix. Nos grands-mères savaient cuisiner les bas morceaux ! Troquer les raviolis pas cher contre les aiguillettes de canard, c'est impossible pour le budget évidemment. Mais il faut recommencer à mitonner les bas morceaux ! Là on mange de la qualité ! C'est du temps, mais ça vaut le coup de prendre du temps le week-end pour préparer ça la semaine."

"L'industrie agro-alimentaire a lancé un site, Alimexpert, pour draguer les consommateurs, ça leur a coûté 100 millions d'euros ! Des éléments de langage, comme chez les politiques. Du nutritionnellement correct pour les bobos, où il ne faut pas diaboliser l'huile de palme..."

Les émissions précédentes