"On nous a menti sur les génériques !"

  • A
  • A
Le plus d'Europe 1 matin est une chronique de l'émission Europe 1 matin - Bruce Toussaint
Partagez sur :

L'ANSM a demandé le rappel "par mesure de précaution" de tous les lots du Furosémide 40 mg du laboratoire Teva.

Ce matin à 7h15, Bruce Toussaint recevait le docteur Jean-François Lemoine. Notre consultant santé s'exprimait après le rappel "par mesure de précaution" de tous les lots du Furosémide 40 mg du laboratoire Teva. Ses principales déclarations :

 

Faut-il avoir peur des médicaments prescrits ?

"On parle de méprise mortelle. Méprise, oui, mortelle, non. Ce n'est absolument pas prouvé. Ce sont deux vieux médicaments extrêmement anodins, on ne peut pas mourir en prenant ce somnifère-là en une prise. Que ça n'arrange pas l'état de personnes très fatiguées, oui. Méprise, oui. Malveillance, peut-être. Mortelle, c'est exagéré et, « scandale », c'est exactement ce qu'il ne fallait pas dire sur cette affaire..."

La malveillance vous parait crédible...

"Oui parce que les médicaments qui ont été inversés ne sont pas censés être dangereux, ça peut être une erreur... Quand on fabrique des médicaments, on pose un gros flacon, inversion de flacon... On peut penser qu'il y a ces contrôles. Si c'est une malveillance, oui... Logiquement, ça ne devait pas être d'autre appel que de dire qu'il y a une erreur. Parler de méprise mortelle, non."

Il y a quand même des décès...

"J'entendais le témoignage de cette personne d'une centaine d'années : lui donner un somnifère ne va rien arranger mais, une journée ou deux, ça ne va pas aggraver. Ce sont des médicaments assez anodins ; des centaines de milliers de Français prennent ces médicaments tous les jours."

Ca intervient dans un climat particulier...

"Il ne faut pas que ça jette le trouble sur l'acte des médecins, les pauvres n'ont rien fait. La seule chose sur laquelle on peut réfléchir, c'est ce qu'on entend sur les génériques. On est obligé d'y aller mais on nous a menti : on nous a dit que c'était la même chose. La tolérance est de +/- 20%, c'est énorme ! Vous me demandez mon avis sur les génériques : je n'en donnerais pas sur des maladies où il faut des dosages précis, comme l'épilepsie ou les problèmes de tyroïde. En revanche, pour l'aspirine, les antibiotiques, pas de problème. On nous a menti au nom de l'économie. Autre chose qui apparait : les modes de fabrication des médicaments. J'ai visité une usine de génériques en Inde : sur la fabrication, tout m'a semblé à peu près normal, il faut voir qu'autour de l'usine ceux qui y travaillent n'ont pas les mêmes conditions de vie..."

Vous voulez être rassurant ?

"La une du Dauphiné Libéré ("Médicaments, encore un scandale") est scandaleuse. Ce diurétique, des millions de Français en prennent. Moi, j'en prends. Arrêtons de dire qu'on s'est trompé. Prendre un diurétique à la place d'un somnifère, ça vous gâche la nuit. Mais en l'occurence ça ne doit pas poser trop de problèmes..."