Une peine très contestée

SAISON 2012 - 2013
  • A
  • A
Partagez sur :

Jean-Christophe Fromantin affirme que la peine de prison ferme infligée à un manifestant anti-mariage gay dépasse les sanctions prononcées dans ce genre d'affaire.

Laurent Guimier, vous avez enquêté ce matin sur la peine de prison infligée à un opposant au mariage homosexuel...

La semaine dernière, Nicolas Bernard-Busse, un étudiant de 23 ans, a été condamné à 1000 euros d’amende et deux mois de prison ferme après avoir avoir participé à une manifestation... C’est la première fois qu’un opposant au mariage gay est emprisonné... Et c’est disproportionné, accuse le député-maire UDI de Neuilly-sur-Seine, Jean-Christophe Fromantin...

Alors le député-maire de Neuilly-sur-Seine affirme que la peine de deux mois de prison ferme infligée au manifestant est plus sévère que celle infligée aux émeutiers du Trocadéro... Vrai ou faux ?

C’est faux ! Depuis les émeutes du Trocadéo le 13 mai dernier, après la victoire du PSG en championnat, il y a eu beaucoup d’interpellations et trois vagues de proçès... Huit peines de prison ferme ont été prononcées... Elles vont de deux mois ferme à huit mois ferme avec mandat de dépôt, c’est-à-dire que le prévenu est arrêté à l’issue de l’audience et dort en prison la nuit d’après, comme c’est arrivé au jeune manifestant anti-mariage gay... Donc Monsieur Fromantin a tort de comparer les deux mois de prison ferme de ce jeune Nicolas avec ce qu’il considère comme la clémence des juges dans les émeutes du PSG... Les principaux émeutiers du Trocadéro ont écopé de peines plus lourdes...

Mais ce que laisse entendre le député, c’est aussi que la peine elle-même est très lourde par rapport à ce qu’on reproche à ce manifestant...

Et depuis une semaine, je vous le confirme, on se déchire sur les réseaux sociaux à propos de ce jugement... Je vais tenter d’être le simple possible... Les critiques se concentrent non pas sur la durée de la peine mais sur le fait que le jeune manifestant a écopé d’une peine de prison ferme... Décision motivée notamment par le fait qu’il avait déjà été poursuivi pour des faits similaires au mois de mai... C’est donc juridiquement indiscutable... Ce qui l’est plus, c’est que les faits en question -il s’est rebellé lors de son interpellation et il a fourni une fausse identité- ne conduisent que très rarement à une incarcération, disent les professionnels de la justice... D’ailleurs, qui a dit "le recours à l’incarcération doit être limité aux situations qui l’exigent strictement" ? La Garde des Sceaux, Christiane Taubira, lorsqu’elle a pris ses fonctions l’année dernière... L’avocat du manifestant a fait appel du jugement, il va tenter déjà de le faire libérer .

Les émissions précédentes