La presse revient évidemment très largement sur le sauvetage de l'UMP par Nicolas Sarkozy.