Nicolas Sarkozy a réussi à négocier rapidement entre François Fillon et Jean-François Copé.