Salon du livre de la jeunesse : Terriens Malins

SAISON 2013 - 2014
  • A
  • A
Partagez sur :

Yolaine de la Bigne a déniché au Salon du livre un ouvrage drôle et hyper pratique de Delphine Grinberg : Terriens Malins.

Marion: Bonjour Yolaine. C’est le dernier jour pour le salon du livre de la jeunesse à Montreuil et vous nous avez rapporté un coup de cœur?

Yolaine. Un livre formidable de Delphine Grinberg pour les enfants qui parle de sujets difficiles - Air pollué, océans poubelles, forêts détruites et montagnes de détritus – mais d’une façon drôle et hyper pratique. « Terriens Malins » traite de l'écologie de façon impertinente et malicieuse. Les enfants sont invités à choisir le terrien qu'ils voudraient être au travers d'exemples pratiques, de missions à réaliser, et d’illustrations rigolotes. On découvre qu’il existe une maison faite de pneus recyclés ou en bottes de paille, qu’on peut aller passer une nuit dans un avion transformé en hôtel et que Nike transforme les vieilles chaussures en pistes de sport ? Pour tout vous avouer, c’est le genre de livre qu’on pique discrètement à ses enfants pour mieux comprendre certains problèmes de notre société.

Marion: Comment est-il conçu?

Yolaine Comme une mini encyclopédie dans laquelle il faut picorer avec une mine d'informations décalées, d'initiatives originales et peu connues. Comment aider un insecte qui se noie, fabriquer un costume avec de vieux tissus ou construire une cabane avec des cagettes de marché. On apprend aussi que des volontaires se sont enfermés avec des animaux dans une immense serre dans l’Arizona pour simuler des voyages dans l’espace. La première expérience s’est mal terminée car tous les animaux sont morts sauf les cafards. Quant à la deuxième fois, on a dû arrêter l’expérience car qu’ils ont fini par tous se disputer, comme quoi il faut avoir bon caractère pour aller sur la lune !

Marion. Ce sont de bons exemples aussi pour montrer aux enfants toutes les innovations environnementales !

Yolaine. Absolument ! Et pour remplacer, par exemple, le polystyrène qui sert à emballer les objets fragiles, un jeune designer a inventé un matériau compostable composé d’enveloppes de grains de riz collés par un champignon. D’ailleurs, les emballages sont un domaine où cela bouge beaucoup et dans le livre on parle par exemple de verres à base de pectine (jus de canne à sucre évaporé) que l’on peut manger après avoir bu. Santé ! Et on souhaite bien du succès à ce livre sympathique  "Terriens Malins" aux éditions Le Pommier.

www.neoplanete.

Les émissions précédentes