Des ordinateurs en éco-conception

SAISON 2013 - 2014
  • A
  • A
Partagez sur :

Des apprentis-ingénieurs participent au 1er concours international pour l’éco conception de logiciel.

Yolaine : Sous le label green Code lab challenge, 150 étudiants et 10 écoles européennes vont en effet participer à un marathon de recherche de 48 heures pour proposer des logiciels éco responsables ! Angers, Nantes, Dijon, Arras, Montpellier, Paris, mais aussi Aalborg au Danemark, Madrid et Trier en Allemagne…Savez-vous Marion, que les technologies de l’information telles que conçues aujourd’hui sont responsables de 2% des émissions de CO2 ?

Marion. Dans le monde ? Mais c’est autant que le transport aérien….

Yolaine : Exactement ! La durée de vie moyenne d’un ordinateur a chuté de 6 ans en 1997 à 2 ans en 2005 ; sa fabrication nécessite des ressources non renouvelables tels que le palladium et 2800 kgs de matières premières dont 1500 litres d’eau, 22 kgs de produits chimiques, 373 litres de pétrole et génère 165 kgs de déchets dont 24 kgs sont toxiques… des chiffres incroyables  qui ont fait réagir L’ESAIP d’Angers et l’ESPI de Nantes, écoles moteurs de l

l’opération.

Marion. C’est effarant ! Qu’est-ce que l’éco- conception logicielle, Yolaine

Yolaine : L’éco conception des logiciels a pour objectif de réduire l’ impact environnemental en initiant des bonnes pratiques en termes de développement durable, par exemple gain d’énergie et gain de mémoire ; Un chiffre de plus, fascinant parce qu’il nous concerne tous : Grâce à l'éco-conception logicielle, Facebook a réussi à diviser sa consommation énergétique par 2 ! Ce qui est véritablement faramineux à l'échelle de Facebook en terme d'économie financière et énergétique. Si un ingénieur en informatique réussit à économiser 1 MilliWatt Heure sur une application utilisée par 1 million d'utilisateurs, la planète économise1 million de MilliWatt Heure en énergie consommée.

Et puis et c’est important , l’éco conception logicielle c’est aussi l’open source et là ça n’a plus rien à voir avec FaceBook : valoriser l’open source c’est valoriser  les informations en ‘libre-sevice’ sur le net, sans droits d’usage, et qui permettent à chaque ‘inventeur’ chaque développeur de « piocher » ce qui lui est utile afin d’avancer et d’inventer.

Un programme de conférences va accompagner ce concours afin de mettre en lumière des expériences d’experts qui travaillent dans ce sens : l’IT du futur dans l’entreprise, la recherche et l’enseignement, une nouvelle voie pour un futur responsable ! A la clé pour les gagnants, un voyage à San Francisco… haut lieu de l’informatique du futur

Les émissions précédentes