Leur créateur, Peyo, a sans le vouloir donné une dimension politique à ses petits personnages.