Le féminisme contemporain c'est le refus du féminin

  • A
  • A
L'interview d'Anne Sinclair est une chronique de l'émission Europe 1 Week end
Partagez sur :

Camille Froidevaux-Metterie revient sur le moment à partir duquel le féminisme est devenu le refus du féminin, à savoir les années 70 et leur combat qui consistait à affranchir les femmes de la tyrannie de la nature.

Camille Froidevaux-Metterie, professeure de sciences politiques à l'Université de Reims et auteure de La révolution du féminin (Gallimard 2015)