"Je la rappelle à l'ordre pour lui dire stop !"

  • A
  • A
L'interview de Thomas Sotto est une chronique de l'émission Europe 1 Matin
Partagez sur :

"Obama a fait une campagne de proximité, on n'a pas parlé de clientélisme", se défend Samia Ghali des accusations portées par Marie-Arlette Carlotti.

Samia Ghali, sénatrice et maire des 15ème et 16ème arrondissements de Marseille

Ses principales déclarations :

 

Marie-Arlette Carlotti a eu des mots très durs contre vous...

"Je lui réponds que si les marseillais l'ont sanctionnée dans cette élection, elle ne doit s'en prendre qu'à elle-même et se poser les vrais questions, savoir si, en tant que ministre, elle est une bonne ministre ou pas."

"Je n'ai rien acheté du tout, j'ai fait ma campagne ! C'est insulter les 5.000 marseillais qui ont voté ! S'il y avait eu quoi que ce soit, la Haute autorité l'aurait déclaré ! Il n'y a pas un seul recours déposé ! Il y a les paroles et les actes. S'il y avait quelque chose de concret, de tangible, la Haute Autorité l'aurait saisi, croyez-moi !"

"Jean-Pierre Mignard a considéré que c'était une pratique normale, Alain Fontanel aussi, et ce n'est pas n'importe qui au PS. C'est dans mes comptes de campagne ! J'assume les minibus. Je suis allée chercher les électeurs partout, pas seulement dans les quartiers Nord. Si le transport à Marseille fonctionnait correctement un dimanche... Je n'ai pas choisi un bureau par arrondissement, je m'y suis plié, je m'organise, c'est normal, avec du covoiturage pour permettre à tous ceux qui ont signé mes parrainages de se rendre au bureau de vote ! Ce n'était pas facile"

"Que Mme Carlotti soit amère, je le comprends. Mais il ne faut pas dépasser les bornes. Porter plainte ? Elle n'a pas cité mon nom... Elle est ministre, qu'elle reste à sa place ! Quand on est ministre, on a le droit de se tenir correctement. Elle a été rappelée à l'ordre, je la rappelle à l'ordre pour lui dire stop !"

Ne craignez pas que votre victoire ou celle de votre adversaire ait le goût de la bidouille ?

"Je ne crois pas. Les marseillais ne sont pas dupes. J'ai tout eu pendant cette campagne, j'ai parfois eu le sentiment d'être face au FN. Je fais une campagne de terrain, le reste ne m'intéresse pas."

Jean-Marc Ayrault a rappelé Mme Carlotti pour la rappeler à l'ordre. Vous avez eu un coup de fil ?

"Non, je ne suis pas ministre. Si le Premier ministre se sent obligé de rappeler à l'ordre Mme Carlotti... Visiblement elle ne l'a pas beaucoup écouté !"

Il n’y aura pas d’appel à l’union de votre part, vous ne rassemblerez pas Mme Carlotti derrière vous…

"Mme Carlotti a montré à Marseille qu'elle n'a pas été choisie, elle doit l'accepter. Ce qui compte, c’est les marseillais. Personne n'est propriétaire de ses voix."

Vous ressortez les bus dimanche ?

"J'aurai les mêmes façons de faire. Obama a eu une campagne de proximité en allant chercher les gens, on ne lui a pas dit qu'il faisait du clientélisme..."