François Mazon : "Il n'y a pas de démocratie sans état de droit"

  • A
  • A
L'interview de Thomas Sotto est une chronique de l'émission Europe 1 Matin
Partagez sur :

Ancien patron de grosses sociétés, François Mazon a tout changé à 50 ans pour devenir avocat : le plus beau métier du monde selon lui.