Chevaline : "Mes armes n'ont rien à voir avec celles utilisées"

  • A
  • A
L'interview de Thomas Sotto est une chronique de l'émission Europe 1 Matin
Partagez sur :

Eric se présente comme un collectionneur d'arme et ne voit pas comment on pourrait l'accuser d'être coupable de la tuerie de Chevaline.

Eric, gardé à vue la semaine dernière dans l’enquête sur la tuerie de Chevaline