Herzog : "Les écoutes illégales de l’Élysée, ça a existé, je m'en méfiais"

SAISON 2013 - 2014
  • A
  • A
    Partagez sur :

    "J'ai utilisé ces portables à partir de juillet 2012 parce que je redoutais des écoutes sauvages, illégales", se justifie Thierry Herzog.

    Me Thierry Herzog, avocat de Nicolas Sarkozy

    Les émissions précédentes