Hagelauer : "Jo a sa chance face à Ferrer"

SAISON 2012 - 2013
  • A
  • A
Partagez sur :

Pour Patrice Hagelauer, Jo-Wilfried Tsonga est au top de sa forme physique et pourrait l'emporter face à Ferrer.

Par téléphone : Patrice Hagelauer, entraîneur de Yannick Noah en 1983 et directeur technique national.

 Ses principales déclarations :

Ne s'enflamme t-on pas un peu trop à propos de Jo-Wilfried Tsonga ? Ce sera très dur...

"Je ne pense pas qu'on s'enflamme ! Jo joue remarquablement bien depuis le début du tournoi, il a sa chance ! En face, il faut respecter : Ferrer est un grand champion, un très bon joueur de terre battue, un accrocheur, quelqu'un qui, comme Joe, n'a pas perdu un set depuis le début du tournoi, il est capable de faire un match exceptionnel. C'est quelqu'un de solide, ce sera sûrement un match très très dur..."

Yannick Noah disait ne pas voir de successeur à son sacre "pas maintenant, pas cette génération" :

"Il y a encore deux matchs pour Jo, les plus difficiles. Je pense que Yannick n'avait probablement pas vu Jo jouer comme il le fait en ce moment, le voir évoluer de cette manière-là, voir son dernier match contre Federer, on y croit, on se dit que c'est possible. Il a les atouts, arrivé là sans perdre un set, il est en pleine forme, pas épuisé du tout."

 

Patrice Dominguez dit que ce qui définit le mieux Tsonga, c'est le travail...

"Il y a travail et talent ! Il a un très beau jeu, un très beau service, un coup droit extrêmement efficace. Il a un physique absolument incroyable et c'est un bosseur, il a souffert d'un certain nombre de blessures quand il était junior, il est pleine possession de ses moyens, il a un kiné remarquable depuis deux ans. Il a accumulé les victoires, il est aux portes du top five des meilleurs joueurs du monde, il lui manque une grande grande victoire, ce sera le champion que tout le monde attend en France, il n'en est plus très loin... Il reste deux matches, vous avez raison, ne nous enflammons pas, deux matches très difficiles..."

Que doit-il faire pour gagner ?

"Jouer son jeu ! Il ne faut pas faire autre chose qu'utiliser ses points forts : il a une puissance étonnante, un service particulièrement efficace, il va devoir passer un maximum de premières balles avec la possibilité de varier son service, le service slicé pour trouver des angles, le service lifté pour faire rebondir cette balle... Contre Ferrer qui est un petit gabarit, qui aime prendre la balle très tôt, il faudra le repousser, faire en sorte qu'il recule, pas évident car il est très rapide, très véloce... Pour Jo, venir assez souvent à la volée."

Quels conseils aviez-vous donné à Noah ?

"Le meilleur conseil à un joueur, c'est de rester lui-même, c'est très difficile. Ne pas chercher à en faire trop ; on a tendance, quand on est soutenu par le public, à vouloir se précipiter, raccourcir les échanges... Patience, sérénité, tranquillité, confiance, autant d'atouts déterminants dans la victoire. Ça se joue parfois à un point ou deux. Il faut être fort, serein, ne pas s'exciter."

Les émissions précédentes