Certains embryons vont "de toute façon, être détruits"

SAISON 2012 - 2013
  • A
  • A
Partagez sur :

Le professeur René Frydman  évoque la connaissance que l'on pourrait tirer des embryons "qui n'ont pas de destinée parentale" alors que la recherche embryonnaire pourrait être autorisée. 

Les députés se penchent depuis mercredi soir sur un texte qui prévoit un régime d'autorisation encadré de la recherche embryonnaire.

Pr René Frydman, médecin obstétricien, professeur émérite à l'hôpital Necker à Paris et consultant à l’hôpital Foch de Suresnes. 

Les émissions précédentes