Versailles : "le mutisme" de l'opposition est un "aveu de faiblesse" pour Larcher

SAISON 2008 - 2009
  • A
  • A
    Partagez sur :

    "Ceux qui ont décidé d'être muets, et c'est d'ailleurs un aveu de faiblesse, ce sont ceux qui n'ont pas trouvé les moyens de répondre à l'adresse présidentielle", a déclaré le président du Sénat, Gérard Larcher, lundi sur Europe1.

    Les émissions précédentes