Récession : la France moins bien armée que fin 1992, estime Philippe Séguin

  • A
  • A
L'interview d'actualité est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Philippe Séguin, premier président de la Cour des comptes, était l'invité jeudi matin de Jean-Pierre Elkabbach. La Cour de comptes vient de rendre son rapport annuel sur les gaspillages et dysfonctionnements de l'Etat. Face à la crise, Philippe Séguin redoute une aggravation du poids de la dette. Pour lui, la France aborde cette récession sur des bases encore plus défavorables que fin 1992. Philippe Séguin estime qu'il faut continuer l'effort sur la réduction de la dépense et revient à la charge contre les niches fiscales, sociales...