Lellouche : "Quand il y a un doute sur la présence de civils, on ne tire pas"

  • A
  • A
L'interview d'actualité est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Après la mort d'une centaine de personnes, dont une majorité de civils, dans l'ouest de l'Afghanistan, dans des frappes de l'armée américaine, Pierre Lellouche, représentant spécial de la France en Afghanistan et au Pakistan, affirme "regretter" cette "faute". Il estime que les aviateurs français "n'ont pas du tout les mêmes instructions" que ceux de l'armée américaine.