Tapie ou le retour de la bête de médias

  • A
  • A
L'édito politique est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Bernard Tapie est venu avec sa rage, son habileté et son dossier. Il crie au complot.

Hier soir on a assisté à un moment de télé, Bernard tapie est venu défendre  son dossier sur le 20h de France 2…est ce qu’il a convaincu ?

Il a convaincu qu’il reste une bête de médias, un animal à sang chaud capable de bousculer les codes calibrés du débat public. C’est Nanard qui déboule avec des gans de boxe, et joue sa peau en direct. Le bateleur qui cherche la bagarre avec un David Pujadas punshing ball impassible et préparé.

Tapie est venu avec son matériel, sa gouaille et avec ses preuves, une faute d’orthographe dans le patronyme de l’arbitre Pierre Estoup qu’il écrit avec un E preuve qu’il ne le connaissait pas, il est venu avec son site internet boutiqué par son fils pour faire toute la lumière sur cette affaire tentaculaire et complexe

Il est venu avec sa rage sa brutalité et son habileté. L’ancien ministre offre 27 minutes de contre attaque, l’homme et son dossier… un numéro de claquette et un cri.

Mais pour dire quoi ?

Qu’il est une victime… pourquoi vous vous sentez persécuté l’interroge Pujadas ? vous vous foutez de ma gueule ? Et voilà tapie dans le rôle l’homme d’affaire spolié par l’Etat au moment de la vente d’Addidas en 92. L’homme public dénonce l’acharnement et le complot. Complot sans visage…organisé par qui ?  on ne le saura pas. Pourquoi ? pour cibler Nicolas Sarkozy. Bernard Tapie paratonnerre de l’ancien président qui qui a forcément donné son feu vert, mais n’était pas à la manœuvre…Tapie assume ses visites à l’Elysée par la grande porte, mais en garçon bien élevé, il ne parle pas de ses affaires avec l’ami Sarkozy. Par principe…tiens voilà les bonnes manières au milieu de l’escroquerie en bande organisé…et au passage avec malice il rappelle à tous ceux qui l’aurait oublié…qu’il a été partenaire politique de la garde des seaux…Christiane Taubira une amie qu’il n’appelle pas…entendez qu’il n’appelle pas au secours. Par principes. Fidélité à droite, amitié à Gauche. Tapie se met au cœur du jeu politique.

 

Il est encore soutenu politiquement ?

Si il est soutenu on ne l’entend pas. Et curieusement  les téléphones hier soir à droite et à gauche ont sonné dans le vide. Mais lors de ce moment de télé, Tapie lui a fait de la politique.  L’ancien acteur est allé chercher le soutien en bas et au peuple. Le franchouillard comme il dit, contribuable modèle a qui on reproche le succès et l’agent. Il joue la France haineuse la France qui pleure contre celle qui se bat.  L’autodidacte qui a gagné contre les élites, la France de ceux qui ont le droit et de ceux qui ne l’ont pas. C’était une plaidoirie mais aussi un appel au sursaut...l’homme d’affaire surfe sur un climat…et a tenté hier un coup… mettre au moins l’opinion de son côté.