La Suède, un modèle qui s'effrite

  • A
  • A
L'édito éco est une chronique de l'émission Europe 1 Week end
Partagez sur :

Après avoir gagné les élections, le parti sociale-démocrate se retrouve sans majorité et n'a pas pu faire voter son budget. La faute à la droite et à l'extrême droite qui s'opposent à la politique d'immigration. Le premier ministre Stefan Löfven va démissionner de son poste.

Longtemps un modèle politique et financier, la croissance va bien en Suède mais la remontée du chômage, un effondrement du niveau éducatif et de grosses difficultés d'intégration des immigrés ont essoufflé le modèle.

Les élections anticipées auront lieu le 22 mars prochain, une première depuis 1958. La stabilité légendaire de la Suède n'est plus.