Baisse d'impôts : "les gens n'y croyaient pas"

SAISON 2014 - 2015
  • A
  • A
Partagez sur :

EXTRAIT - Sous la droite et sous la gauche, le constat est le même :  les impôts ont augmenté.

"Les impôts vont baisser", c'était l'une des promesses de François Hollande après son élection en mai  2012. Trois ans plus tard, 9 millions de français sont concernés par cette baisse d'impôts. "C'est un choix de justice sociale", justifie le député Yann Galut.

"L'ensemble des contribuables ne va pas voir ses impôts augmenter", assure Yann Galut, le député PS du Cher. Grâce, en partie, à la lutte contre la fraude et l'évasion fiscale, les impôts vont diminuer et permettre ainsi aux Français d'économiser 3 milliards d'euros d'impôts.

De plus, cette baisse concernera seulement les classes populaires et moyennes et le retraités qui en font partie. Le député PS donne un exemple pour illustrer son propos : pour un retraité qui perçoit 1400 euros de pension mensuelle, il bénéficiera  d'une baisse d'impôt de 230 euros.

L'objectif est de "revenir à l'impôt avant le quinquennat de François Hollande", lâche Yann Galut à une auditrice. Plusieurs collectivités locales se sont engagées à tenir cette promesse, en maintenant à la baisse le montant des impôts locaux.

Retrouvez Europe Midi et Wendy Bouchard de 12h à 14h.

 Yann Galut député PS du Cher 

Les chroniques de l'émission

08h00 : Journal

Voir toutes les chroniques
Journal de 12h du 30/04/15
30/04/2015 Journal de 12h du 30/04/15

Edition présentée par Lionel Gougelot

Par La rédaction D'EUROPE 1

Les chroniques des jours précédents