"Plus proche de la mauvaise crise d'adolescence que de la radicalisation"

  • A
  • A
Europe 1 vous repond est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Pour Didier François, les gamines qui veulent s'engager dans le djihad sont des victimes qui pensent pouvoir sauver le peuple syrien.

Invité : Didier François, journaliste spécialiste des questions de défense et de terrorisme à Europe 1