Nous sommes aussi responsables de ce qui nous arrive

  • A
  • A
Daniel Cohn Bendit est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Daniel Cohn-Bendit n’a pas forcément apprécié de voir le gabonais Ali Bongo et le hongrois Viktor Orbán défiler hier à Paris pour la liberté de la presse, restreinte dans leur pays respectifs ; avant de soulever la part de responsabilité de la France dans ce qui lui arrive.