Tensions entre Matignon et le Château

  • A
  • A
Caroline Roux est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

L'ambiance entre les cabinet est glaciale raconte un des poids lourds de la majorité.

Pendant que FH est aux Etats Unis, avec le patron du Medef, JMA, lui, est à son bureau... Où il doit faire le sale boulot... Bonjour Caroline Roux... Le PM doit notamment répondre à la grogne des socialistes sur le pacte de responsabilité... Et le climat, Caroline, est de nouveau tendu entre l'Elysée et Matignon...  

 

Premier signe de tension : les entourages se crispent  à nouveau... » l’ambiance entre les cabinet est  glaciale » raconte un des poids lourds de la majorité...Les collaborateurs  du premier ministre balancent...« a l’Elysée ils sont bien gentil mais le pouvoir c’est nous, les ministères c’est nous »...le voilà le problème. Le président a repris le manche, il a fait passer la grande réforme fiscale de son PM en bas du rayon et le pacte de responsabilité en tête de gondole... et le PM encaisse mal...

Comme le dit un ténor du Ps » Depuis une quinzaine de jour ». «  Ayrault est KO debout ». Un autre raconte comment hier lors du séminaire socialiste sur le pacte de responsabilité le PM a fait « le service minimum » pour porter le grand chantier du président. Sur le fond il approuve mais il aurait aimé dit un socialiste « un rapport de force plus clair avec le Medef ».  La gauche du Ps qui pensait se faire remonter les bretelles après avoir exprimé ses réserves... a été surprise par sa modération

En réalité le premier ministre a perdu sons assurance vie.. il croyait avoir forcé la main du président et gagné du temps avec sa réforme fiscale mais la donne a changé depuis le 31 janvier.... Un des adversaires du PM se réjouit ... « il avait une visibilité sur son avenir il n’en a plus, on reparlera de remaniement bientôt »

Thomas : En même temps,  Caroline, dans la 5é république, courber l'échine, sous la 5é république, ça fait quasiment partie de la définition du  le rôle de premier ministre  ... Il n'y aurait pas autre chose qui coince, dans leur vie de "couple" entre guillemets? 

Il faut comprendre que ce n’est pas de la susceptibilité mais une question gouvernance. Regardez sur la question des économies : les 50 milliards à trouver...François Hollande a pris la main sur le conseil stratégique de la dépense publique. Jean Marc Ayrault comme le raconte un ministre est « entre le marteau est l’enclume ». Il a les mains liée pour trouver des marges de manœuvres. Par exemple si avait dans l’idée de toucher à la défense, ou au nombre d’embauche dans la fonction publique,  il se heurterait aux promesses présidentielles. Alors Il fait défiler les ministres à Matignon sur leur budget mais l’Elysée à la haute main sur tout. Pourtant les arbitrages budgétaires font partie habituellement de ses prérogatives

Thomas : En fait JMA Ayrault  vit mal son statut de "collaborateur" , pour reprendre un mot que NS avait pris pour qualifier à l'époque FF... 

Oui c’est ca... Il va d’ailleurs tenter un coup de force encore aujourd’hui sur avec son rapport sur l’intégration, il a prévenu ses snipers hier soir pour qu’ils défendent ses 15 propositions... après la fiscalité, il se déporte sur un dossier qui est celui de Manuel Valls, un dossier que le président n’incarne pas...bref une nouvelle tentative pour sauver sa peau et retrouver un peu d’espace.