Les comptes de l'UMP

  • A
  • A
Caroline Roux est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Le triumvirat Juppé-Raffarin-Fillon rendra public demain un audit de finances qui ne dira pas grand chose de la santé financière du parti.

Jean Philippe Balasse  : L’Ump n’en finit pas de tenter de mettre ses comptes au clair, le triumvirat Juppé / Fillon/ Raffarin rendra public un audit de finances mardi. On a appris que le parti avait dépensé 24 000 euros de billets d’avions pour l’épouse de Jean-François Copé. Vous avez le contenu du rapport, qu’est ce qu’on va apprendre d’autre ? 

Rien qui concerne des situations personnelles, ce qui est sorti dans la presse sur l’épouse de Jean-François Copé ou le salaire de certains collaborateurs de l’UMP ne figure pas dans l’audit. Le rapport complet sera remis à Luc Chatel ce matin et exposé demain matin à Fillon/Juppé/Raffarin. Il présente les grands équilibres financiers de l’UMP et des préconisations pour assainir les comptes, l’audit ne préconise pas de plan social et le chiffre de la dette est à peu de chose près celui qu’avait communiqué Jean-François Copé, 80 millions d’euros, dont 24 millions d’actif immobilier du siège de la rue de Vaugirard. Comme me le dit un de ceux qui a eu des comptes rendus réguliers de cet audit, « il n’y a pas de quoi faire sauter l’UMP, tout est à peu près connu ». Le secrétaire général  du parti Luc Chatel a d’ailleurs rendez-vous avec les banques demain matin pour faire un point sur la santé financière du parti.

Jean-Philippe Balasse : alors les informations qui ont fuité hier elles sur le train de vie de l’UMP elles viennent d’où ?

Elles viennent des règlements de comptes internes, « tout sortira pour tout le monde il faut qu’ils s’y préparent » voilà ce me dit un cador du parti prêt pour l’opération mains propres. Luc Chatel lui s’est fendu d’un SMS à l’un des élus mis en cause hier, il a écrit « c’est insupportable, il va falloir changer les méthodes de fonctionnement du triumvirat ». Il cible les entourages qui veulent en découdre. Mardi soir au bureau politique, Jean-François Copé très remonté dénoncera la méthode, ses proches sont prêts eux à sortir les dossiers, dans leur  viseur François Fillon et les siens. Xavier Bertrand qui a démenti s’être fait financer un réveillon à Center parc par l’UMP a tenu à retrouver les factures et les preuves de règlement. Chacun surveille ses arrières.

Jean-Philippe Balasse : A chaque jour son lot de révélation, on finit par attendre le prochain épisode.

Le prochain épisode ce sera peut être l’invalidation des comptes annuels de l’UMP, le parti avait fait un chèque de 360 000 euros pour payer l’amende infligé à Nicolas Sarkozy quand le Conseil Constitutionnel avait rejeté ses comptes de campagne. En interne, certains pensent que juridiquement ça ne tient pas, voilà une menace qui plane sur le financement public du parti, réponse avant la fin de l’année.