Le changement de stratégie de François Fillon

  • A
  • A
Caroline Roux est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

L'ancien Premier ministre se fait plus discret dans les médias et s'avère plus présent sur le terrain, au contact de la population.

Bonjour Caroline Roux ! Vous avez des nouvelles de François Fillon ? "Il parait que c'est la blague à la mode. Parce que c'est vrai, l’ancien premier ministre après une séquence qui lui a valu une dégringolade dans les sondages a choisi de se faire discret...  Vous êtes donc allée à la chasse aux infos... Et vous nous dévoilez ce matin sa nouvelle stratégie. C'est un changement de cap ! 

C’est même un retournement total...ça commence par un changement de terrain. Voici le Fillon profil bas. Il déserte les médias pour aller au contact des Français... Il a demandé à ses collaborateurs d’arrêter avec les rendez vous formels façon « bienvenue Monsieur le premier ministre ». Il se lance dans...les  réunions d’appartement ! Il en a fait une à Tourcoing récemment, il a écouté pendant 1h30 un échantillon de déçus de l’UMP...il n’a rien dit et a noté dans son carnet qui nourrira son livre publié à l’automne.

Il déserte aussi  le chaudron parisien, et enchaine les déplacements à l’étranger. Il était à Londres lundi, il sera au  Sénégal la semaine prochaine.

Deuxième axe Changement de calendrier : on oublie les photos de familles dans paris match, on oublie aussi les propos égocentrés sur la force de son ambition pour 2017. Sa priorité ? Montrer qu’il mouille le maillot pour les municipales.

 

Thomas : Visiblement il a compris 2/ 3 choses, il a tiré les leçons mais est ce qu’il s’est rendu compte que cibler, canarder  Nicolas Sarkozy ne lui réussissait pas ?  Cela lui faisait perdre des points...

 

 

Mieux que ça... le François Fillon nouveau se présente comme l’homme de l’UNITE...ses proches racontent ses rendez vous avec les chapeaux à plume de l’UMP,  Jean Pierre Raffarin, Xavier Bertrand, et Alain Juppé...il a même monté avec le maire de Bordeaux un meeting commun en gironde le 2 décembre. On lui reproche de jouer perso alors il organise tous les 15 jours des rencontre avec les députés et sénateurs qui le soutiennent. Il me fait savoir que dans la bataille entre Copéistes et Fillonistes à Paris... il se battra jusqu’au bout pour défendre la candidature de son ami Pierre Lellouche aux municipales...le message Thomas vous avez compris : il se mouille pour ses amis. Ça c’est nouveau !

Thomas : Mais est ce que ca suffira à faire oublier ses bourdes et ses maladresse, comme cette phrase sur le candidat le moins « sectaire » qu'il choisirait en cas de duel FN PS aux municipales... Ça  a laissé des traces ça...

Comme Nicolas Sarkozy il refait le coup de « j’ai changé parce que la vie m’a changé »...il démontre qu’il n’a pas peur du mea-culpa...ça suffira au moins à rassures les militants et les élus...car avec cette mauvaise séquence il a surtout compris qu’avant de prétendre s’adresser à la France en homme d’État, il faut commencer par se rendre indispensable dans sa famille politique.