"La bonne méthode" de François Hollande

  • A
  • A
Caroline Roux est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Afin de réduire le nombre de régions et de départements comme il l'a annoncé lors de sa conférence de presse, François Hollande veut mettre les élus face à leurs responsabilités.

Thomas : C’est une petite phrase qui a fait tiqué TOUS les élus de terrain...lors de sa conférence de presse fh a dit que le nombre de régions pourrait évoluer... Bonjour Caroline Roux... Hier matin,  Thierry Mandon, porte parole du PS est allé plus loin, en évoquant carrément le passage de 22 à 15 régions ... Ca va vite décidément... Sauf que Caroline, en vrai, rien n'est décidé ! 

C’est un dossier qui commence par une bourde celle du député socialiste qui fait l’erreur de donner un chiffre. Je peux vous dire qu’au cabinet de Marylise Lebranchu en charge du dossier on a passé l’après midi a déminer le dossier.

Car c’est précisément l’inverse de la méthode que souhaitait  utiliser le président. François Hollande connaît les élus mieux que personne, il sait bien qu’une réforme décidée par Paris et imposée par le haut braquerait immédiatement les barons locaux....Comme ca avait été le cas avec la création du conseiller territorial par Nicolas Sarkozy. Alors qu’est ce qu’il va faire ? Le président va laisser les territoires régions et départements, prendre leur responsabilité. Pour cela il a un levier : le nerf de la guerre : l’argent. Les dotations aux collectivités sont en baisse, ceux qui ne joueront pas le jeu du rapprochement paieront la facture les autres seront encouragés financièrement.  Autre levier une loi en avril qui devrait faciliter les procédures de rapprochements : actuellement il faut passer par référendum avec un taux minimum de participation...les règles seront donc assouplies pour éviter le scénario alsacien...vous vous souvenez la fusion entre le haut et le bas Rhin a été rejeté par les habitants.

Thomas : En tout cas Caroline l’objectif  est clair, c’est de réduire le nombre de région et de département...

Bien sur, et Vous pourriez ajouter Thomas...réduire le nombre de fonctionnaires territoriaux , et d’élus :  faire des économies. Bien sur que c’est l’objectif à terme. Et je peux vous dire qu’à l’Elysée le sujet n’est pas tabou... »Le monde change comme le dit un conseiller il faut bouger ». Le gouvernement ne veut rien imposer mais les exemples sont connus sur la base du rapport par Edouard Balladur en 2009.... comme le dit un conseiller du président, on comprend que les corses soient attachés à leur région mais qu’est ce qui s’opposent à la fusion entre haute et basse Normandie ?». Certains élus ont dès hier saisi la balle au bond. Jean jacques Urvoas député du Finistère propose même la suppression en Bretagne des 4 conseils généraux et du conseil régional au profit d’ une collectivité unique. Il y aura des résistances car comme le dit un baron socialiste  « le président va demander aux élus de se faire Hara Kiri mais on aura pas le choix ».

 

Thomas : si je voulais doucher un peu les enthousiasmes, je vous dirais que c’est un sujet qui est sur la table depuis des lustres... Alors  pourquoi, cette fois,  ca marcherait...

 

Parce que F Hollande a choisi la bonne méthode...mettre les élus devant leurs responsabilités.

Parce que tout le monde à compris que le levier des impôts ou de la dépense publique pour alimenter un millefeuille absurde  c’est fini...Cette réforme prendra du temps...les élus vont se braquer mais c’est juste le sens de l’histoire.