L'extrême gauche se divise

  • A
  • A
Caroline Roux est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Le torchon brûle entre un Parti communiste favorable à une alliance avec le PS et le Parti de gauche mélenchoniste, réticent à s'allier au gouvernement.

La gauche aujourd’hui, combien de divisions... Ce week end, les militants communistes vont voter... Question posée : faut-il oui ou non faire cause - et liste commune avec le PS pour les municipales à Paris...

Bonjour Caroline Roux... Le simple fait de poser la question fait monter Jean Luc Melenchon dans les tours... IL NE VEUT PAS ENTENDRE PARLER des socialistes...

En attendant, Caroline, vous pouvez d'ores et déjà nous annoncer les résultats du vote de dimanche...

Les militants communistes vont voter avec le pistolet sur la tempe. Car le secrétaire national du Pc Pierre Laurent est favorable à un rapprochement avec les socialistes à Paris...c’est même écrit sur le bulletin de vote. Comme me le dit un socialiste attentif au sort des camarades, si le Pc est encore le Pc le score sera carré et sans ambiguïté.

Naturellement pour les amis de Jean Luc Mélenchon, le patron des communistes a cédé à l’appel des postes à pourvoir ...Il veut assurer ses arrières et garantir son siège de sénateur de Paris... et l’un des cadres du parti de gauche, raconte son malaise lorsqu’hier dans la rue avec les lycéens il a entendu une élue communiste de Paris crier Valls démission alors qu’elle va devoir faire campagne pour Anne Hidalgo...position ambiguë des communistes qui bloquent les textes du Ps au sénat mais qui acceptent la main tendu des socialistes pour sauver les 9000 élus locaux Pc. 

La position du Pc n’est pas simple... Mais autant dire que   celle de  Jean Luc Mélenchon ne l'est pas non plus....

Il aurait préféré que les choses se passent autrement... c’est vrai..mais il a déjà sa réplique. Il jouera la base des communistes contre les cadres. Ses proches dégainent les résultats des villes ou les militants communistes ont voté pour l’autonomie vis à vis du Ps... Marseille, Evry Le Mans Orléans Toulon Angers...j’en passe. La colère de la gauche est telle que jean Luc Mélenchon,  pense pouvoir fédérer avec lui des communistes qui font de l’urticaire quand on leur dit « Ps » ...d’ailleurs  de retour d’une tournée en en Lozère, il raconte les communistes en rang serrés qui viennent lui toucher la main...pour lui ceux-là sont acquis à sa cause quel que soit le vote de Paris.

 

Il croit toujours donc au front de gauche ... MAIS pour quoi faire ?

Il veut créer une majorité alternative aux socialistes avec les verts, le NPA et ce qu’il reste du Pc...il veut arriver devant le Ps aux européennes...voilà son programme...les socialistes ricanent, et rappellent qu’il n’a pas fait pas d’étincelle lors des élections partielles.

Car au grand jeu de celui qui fédère les colères...pour l’instant c’est toujours le Fn qui gagne à la fin.