Copé va-t-il rester président de l'UMP ?

  • A
  • A
Caroline Roux est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Jean-François Copé est au cœur d'une véritable polémique après les mauvais résultats de l'UMP et l'annonce de l'affaire Bygmalion.

L’UMP largement  distancé par le FN. L'UMP plombé par les affaires: Rarement la pression aura été aussi forte sur les épaules de  Jean-François Copé. Le patron de l'UMP qui, dès ce week-end,  a lancé l'opération "je veux sauver ma peau"…

Et ce n’est pas gagné. Ecoutez ce que me disait hier soir un lieutenant de François Fillon. « Cette fois il ne pourra pas s’en tirer, Copé c’est fini ». Un autre baron du parti sonné par le score balance... « Il  porte une responsabilité personnelle dans cette gifle, c’est sa ligne qui est sanctionnée, et l’affaire Bygmalyon a pesé sur scrutin, sur  le terrain les militants étaient écœurés. »Il faut dire que l’UMP passe de 29 à 20 eurodéputés.

 Alors bien sur la pression n’a jamais été aussi forte sur Jean-François Copé. Tout le week end il a tenté d’arracher un pacte de non agression des barons du parti. Hier soir au téléphone,  il avait l’air,  je peux vous le dire assez sur d’être maintenu dans ses fonctions, avec un plan de bataille calé... Jean-François Copé va  porter plainte contre X dans l’affaire Bygmalyon histoire de signifier qu’il est une victime dans ce dossier. Il commandera un audit sur la gouvernance au très respecté René Ricohl ancien commissaire général à l’investissement de Nicolas Sarkozy. Il lui faut des fusibles. Son directeur de cabinet Jérôme Lavrilleux, élu de toute façon député européen sera celui là.

Mais Que va faire François Fillon ? Il a quand même là une occasion en or de récupérer le parti? De prendre sa revanche...

 

L’axe n’était pas totalement calé hier soir, toutes les hypothèses étaient sur la table y compris une démission collectives des Fillonistes des instances de l’UMP.  Il y avait de la colère froide dans les propos de l’un d’eux : « quand il y a une réunion de gangsters et de lâches il faut une voix forte ». Alors est ce que FF sera cette voix forte ? le problème thomas c’est qu’au fond personne ne veut reprendre les rennes d’un parti endetté, personne ne veut assister aux perquisition qui ne manqueront pas d’avoir lieu... Bertrand et Lemaire ne pensent qu’à 1017,  Baroin a déjà dit non merci, quand à JPRaffarin son sujet c’est le sénat. A l’UMP on espère que c’est la justice qui fera le job. Comme le dit un ancien ministre on est « entré dans un processus de décomposition lent. »

En fait, on se dit qu'il n'est  pas exclu que rien ne bouge au sommet de l’UMP malgré la gifle infligée par le Front national, malgré les affaires...

 

Ca va tanguer naturellement, l’histoire s’écrit heure après heure. Il ne faut rien exclure. Mais hier soir la plupart des  voix qui comptent à l’UMP, ne souhaitaient pas déstabiliser un parti déjà exsangue. Ceux là sont donc prêts, à mettre un mouchoir sur les errements du parti et sur l’humiliation que vient de leur infliger Marine Le Pen.