Copé fait de l’œil à Hollande

  • A
  • A
Caroline Roux est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Jean-François Copé n'exclut pas la possibilité d'une dissolution de l'Assemblée du Président. Il le ménage donc dans ses tacles contre la majorité.

Les sondages sont catastrophiques pour la majorité. (Ca, on le sait...). Mais le paradoxe, c'est que l'opposition n'en profite pas ! Du coup, à droite on cherche le ton juste... Bonjour Caroline Roux... Sur la forme donc, il semble bien que JF Copé soit en train de changer le sien, de ton... En clair, il a décidé d'épargner François Hollande... (On ne sait jamais, des fois qu'il y aurait une dissolution......)  

Le scénario paraît farfelu mais la réalité c’est que JF Copé est dans une opération séduction avec le président au cas où.

J’ai assisté à des moments surréalistes...comme lorsque Les proches de du patron de l’UMP racontent fièrement ...que François Hollande n’a pas exclu de venir à Meaux pour l’anniversaire de la bataille de la Marne et qu’il a même répondu par un mot manuscrit...les mêmes font remarquer que JFC comme il l’appelle était placé juste derrière le PM lors du lancement des commémorations de la grande guerre à l’Elysée. Vous réalisez...On est passé de la charge à l’arme lourde, à la lune de miel... un baron de l’UMP s’agace de ce petit jeu : «Copé cible Ayrault mais ménage systématiquement le président  » c’est vrai que le patron du premier parti d’opposition épargne le chef de l’Etat...il prend sa défense lorsqu’il est sifflé le 11 novembre, se félicite de la baisse du chômage et considère que c’est d’abord une bonne nouvelle (quand toute la droite dénonce l’usage des emplois aidés..) il  annonce même qu’il pourrait voter pour le texte qui pénalise la  prostitution.

 

Thomas : On comprend la tactique Caroline... Mais la probabilité de voir FH dissoudre l'assemblée est proche de 0...  Du coup est ce que cette stratégie là n'est pas tout simplement inutile ??  ...

Copé Pm de Hollande c’est sur qu’on y est pas…mais C’est de la politique …le patron de l’UMP très impopulaire lui aussi... a compris que sa seule chance aujourd’hui de revenir dans le jeu c’était que François Hollande lui offre le statut de premier opposant. Alors il prend de la hauteur, se recentre, invoque les institutions et l’esprit de responsabilité dès qu’il le peut. Il veut être un interlocuteur respectable pour le chef de l’Etat, histoire de sortir du rôle d’intendant d’un parti en crise.

Thomas : Mais les militants de droite, eux, ce qu'ils attendent d'un  parti d’opposition c'est qu’il s’oppose...surtout a quelques semaines des municipales...

Les militants c’est sur, eux n’ont pas du tout envie d’épargner François Hollande et les campagnes ne sont pas des moments propice à la subtilité. Ce pas de 2 de JFCopé... qui nous raconte la mue du porte flingue en homme d’état renvoie surtout l’image d’une opposition perdue et elle aussi en mal de cap et d’identité.