2017 déjà dans leur tête

  • A
  • A
Caroline Roux est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Il y a deux catégories de candidats : ceux qui se présentent aux municipales et ceux qui voient plus loin... Comme Xavier Bertrand et Bruno Le Maire.

A l’UMP, ces temps-ci, il y a 2 catégories de candidats : ceux qui font campagne pour les munciipales (et ce'st bien normal, c'est dans moins de 4 mois). Et ceux qui voient plus loin. Et labourent déjà le terrain pour la présidentielle... Bonjour Caroline Roux... Vous avez suivi à la trace  Xavier Bertrand et Bruno Lemaire... Et ces 2 là sont déjà lancés pour 2017... Ils sont dans une espèce de bataille de quadras qui se joue loin, mais alors bien loin des écrans radar...  

Xavier Bertrand le dit lui même « je sais que les Français ne se réveillent pas le matin en se disant...je vais voter pour Bertrand à la présidentielle ». Sa première bataille c’est celle de la crédibilité...Alors debout 5 heures du matin, 3 déplacements programmés par semaine en région...avec les moyens du bord. Car le point commun avec l’autre quadras de l’Etape c’est que cette campagne de terrain il l’a font tous les 2 sans moyen « au cul du camion » comme le dit Bruno Lemaire. Les billets de train sont gratuits pour les députés ca facilite les choses, les salles de meeting sont prêtées par les mairies, et les équipes sont bien souvent bénévoles. Un campagne Low cost . Xavier Bertrand investi lui les réseaux sociaux. Il raconte sa prise de guerre une « Hackeuse » comme il dit une spécialiste de l’informatique et d’internet «pour le fan de la série Millenium...C’est un peu Lisbeth Salander elle est hors cadre. Du coup Après chaque émission il vérifie son influence sur Twitter ou Facebook car il reste convaincu que la différence se fera aussi sur ce terrain là.

Thomas : La primaire UMP, pour la présidentielle c’est en 2016... Et sans leur manquer de rspect, leur pre pre pre campagne présidentielle, elle n’intéresse personne Caroline ?

Ils le savent. Mais pour installer l’idée de leur détermination il faut faire ce travail invisible, dérisoire, labourer le terrain...pour espérer gagner leurs galons auprès des militants. L’énarque Bruno Lemaire veut se montrer moins techno, et l’ancien assureur Bertrand veut rappeler qu’il a été un ministre solide. Ils sont chacun leur petite boutique : la manufacture pour Xavier Bertrand et les relais BLM pour Bruno Lemaire, avec des représentants locaux. Leur jauge pour savoir si il ne font pas fausse route ce sont les militants. Lemaire est persuadé que sa volonté de bousculer de renouveler le logiciel de la droite a été comprise.. plus pragmatique Bertrand lui surveille méthodiquement le taux de remplissage des salles de meeting des ses camarades.

Thomas : On ne peut pas s'empecher de penser que si NS revient ou qu'Alain JUPPE se lance, ces 2 là rentreront sagement dans le rang...  on a raison de penser ca ? ...

 

La route est longue...A 3 ans de la présidentielle leur campagne invisible est hors sol...c’est surréaliste, déconnecté en période de crise...mais ils se disent que la désignation de FHollande à la primaire autorise les rêves les plus fous...que l’atomisation de l’UMP rend tous les scénarios possibles... bref que c’est jouable ... sur un malentendu.