Nucléaire iranien, retour à la case départ

  • A
  • A
Autour du monde est une chronique de l'émission Europe nuit
Partagez sur :

La conférence sur le nucléaire iranien à Vienne est un échec. Les négociations vont reprendre jusqu'aux 30 juin prochain. Un an après la signature d'un accord intérimaire, on peut craindre un retour à la case départ selon Henri Guirchoun.

La clé des relations internationales est la confiance et rien n'indique, aujourd'hui, qu'elle soit rétablie. En cause, les accusations contre l'Iran de développer clandestinement des armes nucléaires. Bien que ces informations soient démenties par le pouvoir iranien, l'accumulation de preuves contre ce dernier pousse les Etats étrangers à se méfier de l'Iran.

Certains estiment que la poursuite du dialogue est une bonne chose. D'autres pensent, au contraire, qu'une chance de trouver un accord sera difficile. De son côté Israël, estime qu'il ne vaut mieux pas d'accord du tout plutôt qu’un mauvais accord.

Tout n'est peut-être pas perdu pour autant. Si les négociateurs arrivent à des avancées significatives dans les prochains mois, alors un accord sera possible. Ce qui représenterait en l'état un petit miracle.