Succès en librairie pour Sex and the City

  • A
  • A
Succès en librairie pour Sex and the City
@ DR
Partagez sur :

Bien avant la série ou le cinéma, Sex and the City est d’abord un carton littéraire.

Sorti il y a une semaine, Sex and the City 2 s’annonce déjà comme un film à succès. Aux Etats-Unis, il a déjà rapporté plus de 37 millions de dollars de recettes rien que pour son premier week-end, alors qu’il s’est classé en tête du box-office français en rassemblant 158.000 spectateurs dès le premier jour d’exploitation.

Mais il n’y a pas que dans les salles obscures, et avant à la télévision par la série du même nom, que Sex and the City cartonne. En librairie aussi les quatre héroïnes connaissent un joli succès. Le journal de Carrie, racontant les années lycée du personnage, est sorti il y a un mois. Edité à 50.000 exemplaires en France, il caracole depuis parmi les meilleures ventes jeunesse. Un véritable retour aux sources puisque, avant d’apparaître au cinéma ou à la télévision, Carrie Bradshaw était avant tout une héroïne littéraire, créée par Candace Bushnell.

Une chronique, puis un livre

En 1994, Candace Bushnell est une journaliste très en vue de la jet-set new-yorkaise. Elle lance une chronique dans le prestigieux New York Observer, intitulée Sex and the City. Elle y parle de sexe et des rapports amoureux de son époque, s’inspirant beaucoup de sa vie personnelle. Trois ans plus tard, elle adapte ses chroniques dans un roman du même nom. Mais au lieu de se mettre en scène, elle crée son alter-go de papier, Carrie Bradshaw.

Le livre rencontre tout de suite un gros succès dans les librairies américaines, avant de séduire le public français en l’an 2000. Il reste aujourd’hui comme celui qui a lancé la mode de la "chick-litt " ("roman pour filles"), même s’il se distingue par son ton crû et féministe, où les héroïnes préfèrent définitivement parler de sexe que de chercher à tout prix à se marier à l’homme de leur vie. HBO se penche sur le succès en 1998, et crée la série devenue culte qui durera six saisons.

Carrie Bradshaw ado

Dans Le journal de Carrie, Candace Bushnell adopte un ton plus soft pour séduire un public un peu plus jeune. Elle y raconte la dernière année de lycée de l’héroïne, plutôt éloignée de ce que devient la jeune femme dans la série. A 17 ans, Carrie n’est pas la plus belle fille du lycée, elle ne connaît rien aux garçons et ne sait pas bien où elle va. Mais elle a déjà l’envie de devenir écrivaine, la passion de New York, des goûts vestimentaires imparables et une vraie culture du féminisme.

Face au succès, Candace Bushnell prépare déjà une suite pour 2011, sur les premières années de Carrie Bradshaw à New York et sa rencontre avec Samantha, Charlotte et Miranda. Les deux tomes devraient également être très vite être adaptés au cinéma.

Le journal de Carrie, paru aux éditions Albin Michel.