Pourquoi Le Petit Prince est-il universel ?

  • A
  • A
Pourquoi Le Petit Prince est-il universel ?
@ Capture d’écran Lepetitprince.com
Partagez sur :

Le livre d’Antoine de Saint-Exupéry renaît en série animée. Décryptage d'un succès immuable.

Sorti en 1943, le succès du Petit Prince ne se dément pas. Avec 130 millions d’exemplaires vendus et 236 traductions, il est le roman français le plus vendu au monde. Livre de chevet de nombreux enfants, il va désormais s’animer, dans le cadre d’une série de 26 épisodes de 52 minutes et d’un budget de 18,6 millions d’euros, diffusés sur France 3 aux alentours de Noël. Avant la diffusion à la télévision, un DVD sortira en novembre. Une conversion en 3D de cette série au budget de 18,6 millions d’euros est également en projet.

Un "nouveau" Petit Prince

Le Petit Prince de la série animée voyage de planète en planète, et vit des histoires originales. Les héritiers de Saint-Exupéry ont souhaité, avec cette libre adaptation, "apporter le message du Petit Prince aux enfants du XXIe siècle en passant par les nouveaux médias, avec un langage différent", a expliqué le producteur de la série, Aton Soutache.

On retrouve bien sûr le renard, ou encore la rose, des "symboliques". "Dans le couple, on s’appelle ‘mon trésor’ ou ‘mon chou’, on peut aussi appeler sa compagne ‘ma rose’. Le symbole de la rose c’est celle que l’on aime, et il n y a rien de plus universel", analyse Emmanuel-Yves Monin, philosophe et auteur de L’Esotérisme du Petit Prince.

Un héros planétaire

De quoi augmenter encore la popularité de ce personnage né il y a 67 ans. "Le Petit Prince touche absolument tout le monde. On s’identifie au personnage, comme on s’identifiait aux cowboys, ou aujourd’hui aux mangas, mais là c’est plus universel, parce que tout le monde peut se prendre pour Le Petit Prince", décrypte Emmanuel-Yves Morin.

Très poétique, le conte, qui se vend encore à 300.000 exemplaires par an, convient aussi aux adultes. "Certains enfants trouvent ça trop poétique, les plus réceptifs sont ceux qui sont un peu sentimentaux, et qui aiment les contes de fées. En revanche, c'est pour tous les adultes. Mêmes les plus matérialistes sont touchés. Saint-Exupéry dit d'ailleurs qu’il a voulu écrire un conte qui paraitrait sérieux pour des gens qui sont restés jeunes".

Partir à la recherche de soi-même

Les difficultés rencontrées par le Petit Prince, ses rencontres, ses souffrances : ces questions peuvent résonner en tout un chacun. "Saint-Exupéry disait qu’il y a très peu de sujets à travers le monde, à part l’amour, la mort, et la solitude. Le livre sera universel et intemporel tant que l’humanité existera avec ses problèmes, la recherche de soi-même, la souffrance de la solitude, le besoin d’être aimé, la peur de la mort, symbolisée par le serpent dans le Petit Prince".

La quête du trésor, situation intemporelle

"La recherche d’un trésor, c’est quelque chose de merveilleux et quel que soit le pays, c’est universel, comme la quête du graal au Moyen-âge. Ca symbolise en général la recherche de la chose avec laquelle on va être heureux, le partenaire affectif, ou même l’argent pour certaines personnes", explique enfin le philosophe.