On a lu "Cette nuit la mer est noire", le livre de Florence Arthaud

  • A
  • A
On a lu "Cette nuit la mer est noire", le livre de Florence Arthaud
@ Bertrand GUAY/AFP
Partagez sur :

MÉMOIRES - Ève Roger, chef du service société d'Europe 1, a pu lire le livre de la navigatrice, avant sa sortie en librairies, le 19 mars prochain. 

Le livre posthume de Florence Arthaud paraîtra la semaine prochaine. Dans ces pages, qui prennent un nouveau sens depuis la mort tragique de la navigatrice lundi en Argentine, elle raconte sa vie et son combat pour être une femme libre. Eve Roger, chef du service société d'Europe1, a pu lire ce livre, avant sa sortie en librairies.

Le livre de Florence Arthaud, Cette nuit la mer est noire, est "le livre d'une survivante", selon Eve Roger qui l'a parcouru. "On a tous en tête cette nuit d'octobre 2011 où la navigatrice est tombée de son bateau en pleine mer, sans gilet de sauvetage. La navigatrice avait alors été sauvée par miracle grâce à un téléphone portable étanche qu'elle avait sur elle. Son livre est né de cette nuit-là", relate Eve Roger. Pendant les longues heures d'attente, la navigatrice a vu défiler sa vie. Une vie qu'elle a voulu raconter sous forme de "confidences".

La mort, il en est question tout au long du livre. D'abord, Florence Arthaud décrit l'angoisse de cette nuit terrible. "Il fait nuit noire, je suis seule, isolée", écrit la navigatrice qui voit son bateau s'éloigner. "Dans quelques instants, la mer, ma raison de vivre, va devenir mon tombeau", raconte-t-elle. Il est question de la mort tout au long du livre, raconte la journaliste Eve Roger : celle de son frère Jean-Marie, qui a mis fin à ses jours en 2001. "Aucune douleur n'égalera cette perte."   

Florence Arthaud parle aussi d'amour. Il est aussi beaucoup question d'amour dans ce livre. Son premier amour à 18 ans pour un marin qui lui propose de traverser l'Atlantique avec lui. Et puis tous les autres, les amours d'un soir, éphémères, fidèles ou infidèles. Mais elle le reconnait : aucun homme ne l'a comblée autant que l'océan. "La vie de couple ne m'a jamais fait rêver", écrit-elle, "j'aime trop ma liberté."

Valérie Dumeige, la directrice éditoriale des éditions Arthaud, qui l'a accompagnée dans la rédaction de cet ouvrage, s'est confiée à Europe 1. "C'est elle qui devait parler de son livre. C'est cruel pour un éditeur cette situation-là", a commenté Valérie Dumeige, très émue au micro, avant de revenir sur la terrible tragédie : "Jamais on aurait imaginé qu'elle ne reviendrait pas de ce jeu". Pour l'éditrice, avec le tour dramatique qu'ont pris les choses, le livre est devenu "prophétique". Florence Arthaud avait choisi d'appeler son livre "Cette nuit la mer est noire". Un titre qui lui était venu "tout de suite".   

>> A LIRE AUSSI - Florence Arthaud : ses mémoires seront en librairie le 19 mars

>> A LIRE AUSSI - Crash en Argentine : les enquêteurs sur place