Largo Winch débarque à Londres

  • A
  • A
Largo Winch débarque à Londres
Partagez sur :

EXCLUSIF - Le scénariste Jean Van Hamme décode pour Europe 1 l’une des planches de son nouvel album Chassé croisé*, disponible dès maintenant.

Dans Chassé croisé, première partie d’un nouveau diptyque des aventures de Largo Winch, le héros homme d’affaires organise à Londres un grand conseil du Winch Group. Mais une poignée d’islamistes radicaux fomente un attentat contre ce symbole du capitalisme. Comme à son habitude, le scénariste Jean Van Hamme multiplie les fausses pistes pour le plaisir de son lecteur. Zoom, en compagnie de l’auteur, sur la planche 10 de ce 19e album.

Europe 1 : Sur cette planche, qui se trouve au début de l’album, le lecteur découvre la double identité de Saïdée, une jeune étudiante libanaise et chrétienne….  

Jean Van Hamme : Oui, c’est le moment où  le lecteur comprend que Saïdée n’est pas celle qu’elle prétend être. Plus loin, le lecteur découvrira que ce personnage est encore plus complexe puisqu’elle joue en fait un triple jeu… Sur cette planche, on voit Saïdée entrer dans le métro londonien, habillée dans une robe sexy et, sur la vignette suivante, elle en ressort voilée, en femme musulmane. Évidemment, les stations de métro n’ont pas été choisies au hasard. Saïdée entre dans la station Green Park, à Westminster, dans le centre de Londres et elle ressort à Edgware Road, dans le quartier musulman.

Europe 1 : Justement, pourquoi avoir choisi Londres pour camper l’action de cet album ?

Jean Van Hamme : Parce que c’est une ville qui est porteuse d’imaginaire, comme Paris, Barcelone ou Venise. Tout est possible à Londres. Et puis, c’est une grande place financière. Donc tant qu’à choisir une destination, autant choisir un lieu qui fait rêver bon nombre de personnes. Et, pour être honnête, mon dessinateur, Philippe Francq ne connaissait pas Londres alors c’est lui aussi qui m’a soumis l’idée.

Europe 1 : Cette planche comporte peu d’indications écrites et l’action est très rythmée. Pourquoi avoir fait le choix de l’ellipse ?

Jean Van Hamme : Quand j’écris un scénario, je fais en sorte que le lecteur participe à l’histoire, par son imagination. Et par exemple, je trouvais cela inutile de voir le personnage de Saïdée en train de changer de vêtements. Le lecteur  peut l’imaginer s’il le souhaite. A l’image, l’ellipse permet de densifier l’histoire. C’est aussi l’option que j’ai choisie, un peu plus loin, quand Saïdée lit le journal. Le lecteur découvre avec elle une interview de Largo Winch. Cela permet, de manière très condensée, de présenter les opinions politiques de mon personnage.

planche largo winch

© Francq – Van Hamme © Dupuis, 2014

Europe 1 : Vous avez l’habitude d’introduire, dans vos scénarios, des thèmes d’actualité. Ici, il s’agit du terrorisme islamiste, le lecteur le devine quand il découvre cette page.

Jean Van Hamme : Oui, c’est malheureusement un thème presque commun dans notre actualité. Cependant, pour mon scénario, j’ai voulu imaginer quelque chose de plus tordu qu’un attentat au nom d’Allah. Le lecteur va rapidement découvrir que l’imam qui est en train de fomenter cet attentat contre le Grand Conseil du Winch Group est un imam défroqué. Il y a bien des curés défroqués après tout, alors pourquoi ne pas imaginer un imam défroqué ? Et l’histoire va encore se complexifier puisque le projet d’attentat implique également un agent de la CIA…

Europe 1 : La ville de Londres, les fausses pistes, le thème de l’islamisme radical… Cette planche est un condensé de la nouvelle aventure de Largo Winch. Pouvez-vous nous dire un mot sur le deuxième volet de ce diptyque ?

Jean Van Hamme : Quand j’attaque l’écriture d’un nouveau diptyque de Largo Winch, j’écris une histoire complète puis je choisis un instant dans la narration qui me permet de conclure un premier tome mais aussi de créer du suspense. C’est ce que j’appelle une "conclusion suspensive". Ici, un certain nombre d’éléments sont résolus dans l’histoire mais en même temps, il y a une tension et les grands questionnements de l’album restent à résoudre…

* Cette planche nous a été proposée par les éditions Dupuis